Présentation Freddy: m'enrichir et sauver le monde!

Salut à tous,

Me voilà happé depuis une semaine par l’idée du reprenariat. Depuis que j’ ai découvert ce que propose Sébastien, mon cerveau est en surrégime!
Car cela représente un défi qui peut changer une vie pour peu que l’on agisse avec méthode.
De la méthode, c’est bien là le point de départ incontournable pour relever les defis les plus ambitieux. Et je dois reconnaître qu’à ce stade je n’en ai aucune!
D’où ma présence ici.
A défaut de méthode, j’applique des principes que j’ai pu expérimenter dans l’univers des cryptomonnaies et de l’immobilier avec une réussite certaine. Le premier de ces principes est le suivant: « si une idée t’empêche de dormir la nuit, c’est qu’elle est bonne! » et là il est 4h du matin, je suis réveillé depuis 2 heures…
C’est donc pour moi le moment de passer à l’action en commençant par me former.
Et là, ya du boulot!
Je viens de parcourir quelques posts du forum qui m’ont dans un premier temps rappelé cette réplique de Gandalf: « run, you fools! » :scream: , quand l’étendue de mon ignorance m’a été violemment révélée.
Mon premier objectif est donc de me former sur la capacité à évaluer une société, un bilan comptable, compétence qui me fait le plus défaut. Obstacle important a franchir et que j’appréhende un peu car c’est un domaine qui ne m’intéresse absolument pas a priori. Mais on n’a rien sans rien! Quand je me suis formé sur les cryptomonnaies il m’a fallu travailler sur tout un tas de concepts informatiques qui étaient à des kilomètres de mes centres d’intérêt et je partais de zéro, comme avec le reprenariat.

Mon objectif ultime est l’indépendance financière, la possibilité de décider moi même de l’age de ma retraite. je suis encore loin de cet objectif mais je m’en suis rapproché grâce à l’immobilier, le deuxième domaine que j’ai investi, avec aucune connaissance de base encore une fois.

Crypto et immo se sont présentées à moi comme des opportunités uniques d’enrichissement financier. J’ai raté la bulle internet des années 2000, je ne voulais pas laisser passer d’autres chances d’atteindre l’indépendance financière.
Ces occasions sont rares dans une vie, le reprenariat dans les conditions actuelles en est une nouvelle pour moi.

Le reprenariat est aussi une occasion d’enrichir ma pratique professionnelle ainsi que ma participation à l’intérêt général.
Je m’explique;
je suis professeur en milieu carcéral. Et oui mes élèves sont des escrocs, des voleurs, des assassins et j’en passe. Toute mon énergie converge vers la lutte contre la récidive. La réinsertion professionnelle et sociale est une condition indispensable à ce combat. Car c’est bien d’un combat qu’il s’agit et malheureusement top souvent perdu d’avance. Et un jour, c’était la nuit d’ailleurs :wink:, ça a fait tilt! En quoi le reprenariat peut il participer à la réinsertion des personnes placées sous main de justice? N’y a-t-il pas là un formidable moyen de créer un business d’intérêt public? j’ai l’intuition que oui et compte bien travailler ce concept dans la période à venir. Si d’aventure certains d’entre vous trouvent l’idée plus qu’intéressante, je serai ravi d’échanger avec eux.

Vous risquez donc de me trouver souvent par ici en train de poser des questions de débutant toujours un peu énervantes pour les plus aguerris mais je m’engage à me débrouiller au maximum par moi même, google est mon ami, comme on dit.

Merci d’avance pour vos encouragements, vos conseils et votre bienveillance.

A bientôt en lecture,

Freddy

6 J'aimes

Bonjour Freddy,

Ravi que tu ai le feu :slight_smile:

Le reprenariat est une course de fond et le très bon conseil reçu de la part de Sébastien est le suivant : « Faire au moins une action par jour dans le but de reprendre une entreprise ».

Pour expliciter mon parcours, j’ai pris la formation de Sébastien au milieu de l’année dernière, j’ai eu cette phase de feu, j’ai appris beaucoup. Ensuite il y a les premières recherches et prises de contact super excitantes et ensuite, le marathon prend tout son sens, la recherche d’une cible, les négociations et faire accepter son offre sont des étapes à temps plus long. Je ne regrette aucune de ces étapes et je négocie encore tous les jours avec différents cédants

Bonne formation
Matthieu

1 J'aime

Bonjour Matthieu,
Le feu, le mot est bien trouvé!
Une action par jour, c’est enregistré, je crois en avoir assez sous le pied pour en faire un peu plus, mais à chaque jour suffit sa peine!
Je m’attends à un parcours difficile, je suis encore en découverte et pas encore sûr d’aller au bout. Mais je ferai tout pour, y compris une formation payante si j’estime que c’est indispensable.
Les parcours comme le tien sont une source d’inspiration, merci de le partager, cela me permet d’y voir plus clair dans les moyens d’atteindre mon objectif. As tu réalisé une ou plusieurs acquisitions seulement 6 mois apres ta formation?
Merci pour ton commentaire et à bientôt.

Pour le moment il y a toujours quelque chose qui vient de mettre sur le chemin.

Voici un petit récapitulatif des deals où j’ai avancé, cela peut servir de base de connaissance

Automatisme : il était ok avec le crédit vendeur (CV) mais il voulait des garanties en plus du nantissement des parts

Surgelés: offre mieux disante financièrement parlant mais il a préféré quelqu’un qui habite à côté de la boîte

Informatique 1: d’accord avec le montant de l’offre mais finalement l’un des 2 cédants ne veut pas arrêter tout de suite. On va voir si on peut faire 50/50

Informatique 2: ok avec le montage en crédit vendeur jusqu’à ce que son avocate lui bourre la tête avec les risques. Maintenant il veut un paiement à la signature. On regarde pour faire un LBO

E-commerce : d’accord sur le prix mais pas sur le paiement en CV. On réfléchit à une autre possibilité

Isolation : le cédant « s’est servi dans la caisse » avec l’argent du PGE. On aurait pu reprendre à 1€ mais on a eu peur qu’il lance une entreprise concurrente sans devoir gérer les dettes de la 1ere comme nous

Site internet : on avait un accord en CV + abandon du compte courant des 3 actionnaires. L’un des actionnaires ne veut plus abandonner le compte courant

Distributeurs automatiques : le prix fixé par le broker n’a rien à voir avec la valeur de la boîte. Impossible de faire entendre cela au cédant qui s’imagine déjà avec un gros chèque

Bonne journée
Matthieu

3 J'aimes

Et oui c’est un très long chemin

Je m’attendais à ce genre de parcours du combattant.
Bravo à toi pour ta persévérance et merci pour le partage d’expérience, il éclaire le long chemin qu’il me faut parcourir.

Et toi Sébastien, combien de temps il t’a fallu? Tu parles de 100 dossiers à étudier avant d’en signer 1. Combien de temps par jour il faut passer pour le sourcing? C’est l’activité n°1?? 1 dossier/jour ce qui est top, ça fait courir 3 mois!! Qu’en penses-tu Sébastien et MatthieuK aussi;)

bravo Freddy cela peut être une bonne idée
on peut le faire pour des personnes qui ont un handicape aussi :+1:

Je ne parlerais pas par jour car j’ai déja mes entreprises à faire tourner . Je me garde tous les vendredi après midi pour cela car mes équipes ne travaille pas le vendredi aprèm donc ce temps est pour moi. Je lis les annonces j’envoi des mails je fouine …
Le sourcing est une activité qui se passe dans le temps car il faut être en veille se faire connaitre être prêt quand l’opportunité se présente. Pour être franc je trouve une entreprise intéressante tous les 4 /5 mois pas plus. Si j’arrive a réaliser un rachat par an ou tous les 2 ans ca me convient parfaitement, je demande pas plus. Car une fois achetée il ne faut pas croire que ca marche tout seul. Je dirais même que la première partie le rachat est la plus simple. Je m’explique tu as repéré une entreprise qui a du potentiel a développer car si la boite est déjà au top tu peux pas l’acheter trop cher, donc tu cherches l’affaire qui dort un peu qui peut grossir grâce a la synergie avec tes autres boites …Mais la tout ca c’est sur la papier ensuite faut mettre en place attendre un peu évaluer si ca marche corriger les erreurs adapter donc cela prend du temps et de l’énergie. Ce que je regrette ici c’est que bcp pense qu’il suffit d’acheter une boite sans la payer par crédit vendeur ( ce qui arrive presque jamais dans la réalité) sans banque sans caution sans apport bref sans rien, qu’il suffit de trouver un lapin de trois semaine que tu vas embaucher pour rien et qui va faire tout le boulot pendant que toi tu récupères le cash et part a doubai.
Je caricature volontairement la chose mais je suis pas si loin de ca
Donc oui tout cela demande du temps de la patience et de l’agilité.
Si vous connaissez un peu Churchill, voici une célèbre phrase "Je n’ai rien d’autre à offrir que du sang, de la peine, des larmes et de la sueur » . Winston. Il dit cela a la chambre en 1940 et je dirais que cela montre le chemin de l’entrepreneur avant d’arriver a la victoire 5 ans après , Ici on parlera d’arriver a une entreprise rentable qui nous fait vivre et nous permets d’en profiter

3 J'aimes

Merci @Sebastien_PDL pour les détails de ton témoignage!! :v::v:
Perso, n’ayant pas que ça à faire puisque je suis salarié par ailleurs, je cherche à savoir comment m’organiser de façon structuré, sans partir dans tous les sens… Ton témoignage est d’autant plus précieux que ton temps doit être plus que précieux compte tenu de toutes tes activités;)
Lorsque tu évoques un rachat/an c’est en réalisant tout seul? Tu expliques dans tes vidéos que tu es accompagné d’équipes et que les offres viennent à toi, donc tu dois certainement augmenter la cadence? Je n’en suis pas là…:roll_eyes:
Effectivement, dès la 1ere reprise il doit y avoir du boulot… Mais d’après ce que tu dis, ce n’est pas du full time.
Encore merci à toi pour trouver le temps de nous répondre :wink::+1:

Bonjour Bertrand,

Pour éviter la confusion, Sebastien_PDL n’est pas Sébastien Cerise :wink:

Bonne journée,
Matthieu

De mon côté, j’en fais un peu tous les jours mais pas tout manuellement.

Par exemple :

  • lire les annonces
  • me connecter à des entrepreneurs sur LinkedIn et une fois connecté, demander s’ils sont intéressés par la transmission de leur entreprise (système automatique)
  • relancer des premiers contacts
  • publier du contenu sur LinkedIn en lien avec la reprise (en général, je créé le contenu le week-end et je programme la publication sur toute la semaine dans un outil)
  • prendre des rdv pour avancer sur les dossiers en cours

J’ai vu que tu es salarié pour le moment. C’est très bien car cela veut dire que tu as plein de temps pour le sourcing : le matin, le soir, le week-end :slight_smile: Si tu accordes ne serait-ce que 1h / jour en semaine et 3h/jour le week-end, cela fait 11h par semaine

Bonne journée,
Matthieu

2 J'aimes

exactement je suis juste Sébastien PDL pour pays de loire pas du tout le même

Merci, pour ces précisions :wink: Je m’en suis aperçu après coup…

Merci Mathieu pour ton retour méthode.
Quand tu parles des annonces, ce sont celles des sites de cession avec un broker en intermédiaire?
C’est la partie émergée des offres qui n’est pas le coeur de notre cible.
Pour LinkedIn excellent, mais comment cibles-tu?? Tu as une base de données dont tu contactes les dirigeants en passant par LinkedIn??
Sinon, quels critères prends tu? Est-ce que sur les activités industries et BTP, les dirigeants communiquent vraiment sur LinkedIn et autres réseaux sociaux??
Je peux publier sur mon compte pro sur la transmission, car nous avons une activité d’accompagnement des dirigeants sur la « transmission d’entreprise organisée ».
Cela me permet de joindre le pro à mon projet.
Mais tu as raison, ce sont les routines qui permettent de vrais changements!
Dans quelle zone recherches-tu? As-tu comme Sebastien PDL (et non Cerise) déjà acquis des entreprises?
Bonne semaine;)
Bertrand

Bertrand,

Pour LinkedIn, c’est un mélange de critères de recherche via le forfait premium. Entre le « démarchage » et les personnes qui ont vu mes publications et ont pris contact, je suis à une dizaine de prises de contact en 6 semaines.

Je recherche des entreprises saines sur toute la France. Je m’associe si je n’ai pas les compétences spécifiques nécessaires.

Je n’ai pas encore réussi à signer de reprise. Tu peux voir un aperçu de mon parcours dans ce post : Présentation Freddy: m'enrichir et sauver le monde!

Bonne soirée,
Matthieu

Bonjour MatthieuK
Depuis combien de temps fais tu du sourcing?
Pour toi qu’est ce qui empêche de concrétiser les rachats pour le moments?
Je te demande cela par curieusité

Bonjour Sébastien,

Parfois de la malchance, parfois un refus complet du crédit vendeur …

J’ai fais un petit récap des principales entreprises ciblées dans cette réponse là :

Bonne journée,
Matthieu

Pour l’instant le projet reprenariat en détention n’est qu’un ambryon d’idée de projet… Il faut d’abord beaucoup de travail ne serait-ce que pour valider la faisabilité du projet. Bien sûr on peut étendre l’idée au handicap mais c’est un domaine que je maîtrise moins, j’ai travaillé une année dans ce milieu avec des enfants et adolescents déficients mentaux, je ne pense pas que le reprenariat soit adapté à ce public. Il faudra s’orienter plutôt sur le handicap physique, pourquoi pas.

Bonjour Freddy,
Belle initiative pour le milieu carcéral ça va les aidé beaucoup.
Hamara