Crédit vendeur vu par le CRA

Bonjour à tous !

Je vous partage un webinaire concernant le CV vu par le CRA.
N’hésitez pas à exposer vos opinions là-dessus.

Excellente journée !

https://register.gotowebinar.com/recording/viewRecording/3582512754736593931/4404985935376558351/chihazketterle@free.fr?registrantKey=8699096711691721741&type=ATTENDEEEMAILRECORDINGLINK

6 J'aimes

Salut,

J’ai regardé la vidéo, l’avocate conseille à ses clients l’earn-out. Ceci dit elle recommande de prendre des garanties et de limiter le CV à 15% ou 20%. Elle est farouchement opposée au 100% CV. Heureusement qu’elle ne conseille pas tout le monde car elle va à l’opposée de nos stratégies d’investissements

2 J'aimes

Merci beaucoup Chihaz

1 J'aime

Bonjour à tous,

J’ai eu échos de ce webinaire mais je ne l’ai pas encore visionné.
Il semble qu’ils conseillent Crédit vendeur + earn out. C’est tout à fait normal compter de la crise actuelle et de l’impossibilité de valoriser une entreprise sur le bilan 2020.
C’est donc tout à notre avantage :slight_smile:

5 J'aimes

Bonjour à tous,

Oui effectivement, Orlane a raison. Il faut comprendre cette vidéo dans ce sens.
Il y a quelques mois, les deals avec crédit vendeur et earn out n’étaient même pas ou peu envisagés par ce genre d’organisme.
Du fait, qu’ils en parlent, qu’ils en fassent un webinaire, c’est tout simplement pour sensibiliser les cédants à accepter plus facilement ce genre de montage vu la conjoncture actuelle.
Et c’est une excellente nouvelle pour nous !
L’avocate ne veut pas trop se mouiller, mais elle a ouvert une brèche dans ce sens.

Concernant les deals sans apport et sans caution personnelle, ils ont encore du chemin à faire, mais je reste optimiste.

À nous de jouer !

Excellente journée !

2 J'aimes

Je viens de regarder ce webinar qui est très instructif, j’ai appris bcp de choses et oui comme tu dis @Orlane la situation est a notre avantage.

Je ne connaissez pas https://www.cra.asso.fr mais il me semble que c’est pas des bookers, @Sebastien tu les connais??

1 J'aime

Bonjour David,

Le CRA n’est pas un broker, c’est une association pour les créations et reprises d’affaires. Assez reconnue dans ce domaine.

Et ils ont un fichier de cédants assez conséquents.

Au plaisir

2 J'aimes

Je les connais, mais jamais travaillé avec eux, donc je n’ai pas vraiment d’avis. :slight_smile:

Salut à tous,

Mon frère a effectué un rendez-vous avec eux en Septembre dernier. Ils ont une base de donnée assé impressionnantes de cédants cependant ils forment et conseillent leurs cédants et leurs repreneurs.
Leur fonctionnement est très simple en échange d’une cotisation annuelle tu adhères à l’association et obtiens l’accès aux cédants ainsi qu’a tous leurs contacts (avocats, experts comptables etc) avec qui tu as ensuite tout le loisir de traiter en direct.
Ils ont actuellement 670 affaires à céder pour 1370 repreneurs…
D’ailleurs ils communiquent que plus de 65% de leur cédants vendent leur entreprises

2 J'aimes

Si je rentre en France, je pense que je me rapprocherai d’eux, ça ne mange pas de pain…

1 J'aime

En effet, je vais suivre une formation sur la reprise d’entreprise au mois de juin chez eux. Je devais la faire en mars, mais vue la situation actuelle, ils l’ont reporté.
C’est une formation physique de 3 semaines avec parrainage d’un an en bonus. Elle vaut 2760€.
Je vous en dirait plus une fois faite.
Bonne soirée.

2 J'aimes

Salut Armel, tu sais combien coûte la cotisation ?

Il me semble que c’est 1000€/an. Je ne me rappel plus exactement

ah du coup il y a plus de repreneurs que de cédant.

Pour le CRA c’est effectivement le cas. Malgré les annonces d’entreprises qui vont fermer et l’effet babyboom, il y a en en fait plus de repreneurs que de cédants parce que toutes les entreprises ne sont pas intéressantes à transmettre. D’où l’importance de bien identifier les potentiels cibles en amont de leur mise "officilelle"sur le marché. Ça permet de passer devant les autres

2 J'aimes

Super merci @JulienDeSousa mais une question comment tu sais la mise officielle sur le marché ?

Dans le cas d’un crédit vendeur ou earn out, quelles sont les garanties que vous donner au vendeur ? (nantissement ? des cautions d’organismes ? )

J’ai regardé avec intérêt la conférence, merci pour le lien !

Ce que je retiens c’est que dans son explication le crédit vendeur, peut servir lorsque les bilans ne reflètent pas vraiment la réalité de l’entreprise. Elle prend en exemple 2020 et 2021 avec l’épisode COVID.

Cette crise est donc une bonne raison de plus pour faire accepter le crédit vendeur dans vos deals.

Je note qu’elle parle du 100% crédit vendeur et qu’elle a beaucoup de questions à ce sujet… Elle dit qu’elle est contre mais le fait qu’elle l’évoque veut bien dire que ça existe… il y a un an le CRA ne voulait même pas entendre parler du CV.

La réalité des choses fait évoluer les mentalités dans le bon sens ! Il y a une bonne raison à ça, le marché était déjà à l’avantage des acheteurs, mais avec cette crise ça va être encore mieux :

  • Les chefs d’entreprises qui réfléchissaient à arrêter vont sauter sur l’occasion pour prendre une retraite bien mérité,
  • les cadres supérieurs qui voulaient reprendre une entreprise pour réaliser un projet personnel, ne voudrons pas prendre de risques pendant cette période.

Il y a donc une fenêtre de 2 à 3 ans ou les conditions qui étaient déjà en notre faveur vont être extrêmement intéressante !

8 J'aimes

J’aimerais rebondir également sur un des points qui disait que les banques demandent à ce que le crédit vendeur soit remboursé après le paiement de la banque soit au bout de 5-7 ans.

Est ce bien le cas dans la réalité lorsqu’il y a des banques ?

1 J'aime

@Benjamin J’ai eu un échange au téléphone avec un représentant CRA me précisant un adhésion à 580€/an, exceptionnellement portée à 580€/ 16 mois compte tenu du confinement.
Cela permet effectivement l’accès à la base de données et à leur écosystème (par ailleurs connu avec les webinar que je partage en ce moment)
Quand à leur formation, elle est réputée semble-t-il.

J’ai été en affaire il y a quelques années avec un repreneur formé par le CRA (en 2009).
Ancien cadre d’un groupe BTP énorme (dont le nom commence par V et est coté au Cac40), la petite cinquantaine avec gros apport (profil type du repreneur).
Il avait tout fait dans les normes avec holding, apport personnel et emprunt conséquents auprès d’un pool bancaire. Gros roll-up en moins de 3 ans et razzia de tous les marchés de sa zone.
Son but était de revendre à terme son petit groupe BTP à son ancien groupe BTP. Un peu trop « essoré » par le montage et l’endettement, un jour, le pool bancaire à fermé les robinets en 2012, conduisant, hélas, à la liquidation de l’ensemble (passé de 5M€ de CA à presque 12M€ entre la reprise et la liquidation !)
Bref, je sors un peu du sujet CRA, c’est un partage d’expérience.

5 J'aimes