Etude de cas reprise

Bonjour à tous,

j’ai rdv mercredi avec un cédant pour discuter avec lui pour reprendre son entreprise.
Entreprise dans le domaine industrielle (chaudronnerie, soudure, tôlerie fine, découpe laser) avec 6 salariés plus les 2 co-gérants qui travaillent dedans (SARL).
L’entreprise réalise 1m d’euros de CA sur les 3 dernières années.
L’EBE est de 141k en 2017, 117k en 2018 et 87k en 2019.
La trésorerie est de 350k et il n’y a pas de dettes.
Les 2 co-gérants se rémunèrent plutôt très bien: 172k de salaires brut annuel + 60k de primes (avec le RSI etc cela fait 286k…).
Le prix de cession est de 1M d’euros ce que je trouve surévalué.

Comment retraiterez vous l’EBE en prenant en compte le salaire des 2 co-gérants sachant qu’un des 2 va partir en retraite (il faudra sûrement embaucher un salarié pour le remplacer)?

Quand faudra-t-il leur demander de passer la SARL en SAS?
A quoi faudra-t-il faire attention dans les statuts de la SAS?

Le 2nd co-gérant va rester encore 2ans pour partir ensuite en retraite.
Mon idée serait de le mettre DG de la SAS et que pendant cette période on identifie un des salariés qu’on pourrait former pour qu’ils prennent ce poste dans 2 ans.

Qu’en pensez-vous?

Merci pour vos lumières

Jonathan

7 J'aimes

La chute de l’EBE est quand même significative sur 3 années d’exploitations « normales » … Ils perdent des clients au fur et à mesure?
On attend les résultats de la rencontre !

3 J'aimes

LE CA est le même sur ces 3 années il faut donc creuser voir d’où ça vient…

1 J'aime

Salut
En analysant tes chiffres, outre de voir l’EBE qui baisse un peu , cela est une très belle affaire
Additionne la Tréso dispo et les rémunérations des 2 co-gerants, il y a une tres belle chose a faire et tu as 636k€ de possibilité. Largement de quoi embaucher une gérant et organiser la chose.
Moi une affaire comme ca je creuse et je creuse. Regarde la partie gestion existante ( comptable secretaire, chargé d’affaires , BE) .
Le prix est tjs trop cher quand on achète mais la il y a une pepite je pense.
Quelle est ta compétence dans la gestion d’une entreprise et ton expérience car il va surement falloir jouer fin pour obtenir un bon prix.
A ton service si tu veux des conseils
bon courage

5 J'aimes

Le point qui mérite l’attention est le fonctionnement actuel du binome des dirigeants ; il y a en général un moteur et un régulateur ; faudra faire attention à conserver un équilibre si tu mets le restant en DG pour se « pré-retraite »…
C’est dans quel coin?

3 J'aimes

Oui ça à l’air d’une belle opportunité.
Les points d’attention :

  • le travail que chaque co-gérant fait (ou pas) et celui qui reste à l’habitude de faire quoi ?
  • est-ce que tu as un bon feeling avec celui qui reste, pour ne pas avoir un boulet dans les jambes quand tu reprendras
  • si tu négocies trop le prix, celui qui reste sera démotivé et peut facilement couler la boîte en cassant le moral des autres

Sinon, oui vu leur salaire actuel, tu trouveras sans problème un remplaçant salarié

tiens nous au courant :slight_smile:

3 J'aimes

Oui moi aussi je pense qu’il y a quelque chose à faire car c’est une entreprise qui a en plus un potentiel de développement car elle vit aujourd’hui que sur ses clients existents…
Dans les 2 co-gérants un est très opérationnel et travaille avec les gars dans l’atelier et l’autre s’occupe de la partie devis et il bosse aussi dans l’atelier en cas de coup de bourre.
Ils ont un tech qui fait la partie BE (CFAO) et une secrétaire à mi-temps.
Je suis novice dans la gestion d’entreprise mais je pense avoir beaucoup de compétences sur la partie opérationnel, organisation, management…
Si tu as des conseils je suis preneur bien sûr.

1 J'aime

Je verrai bien leur fonctionnement et leur personnalité, je les rencontre mercredi matin.
Sinon je pourrais déjà voir s’il y a un des salariés qui a le potentiel de gérer la boîte et que le cédant qui reste le forme. Pour développer mes compétences en gestion d’entreprise d’une manière globale je pense travailler dans la boîte durant cette période. Mais je ne veux pas de mandat social.
C’est dans le grand est.

Celui qui reste s’occupe plus de la partie devis et l’autre opérationnel.
A voir pour le prix mais je pense plus négocier le montage/financement (CV, earn out…).

1 J'aime

Ce qui m’interpelle c’est qu’il n’y a aucune dette. De quand date les derniers investissements, quel age a le parc machine ?

6ans pour les derniers gros investissements (découpe laser), durée de vie moyenne 15 ans pour ce type d’équipements

Les amortissements sont de combien ?

1 J'aime

Ci-dessous les immos des 3 dernières années

34K 2019
37K 2018
52K 2017

Il n’y a pas de dette car ils font de l’autofinancement mais il faut que tu intègres les investissements dans ton prévisionnel car cela dégrade ta Caf.
Si tu as du développement + des ressources humaines qui tiennent la route le projet est viable.
Il faut néanmoins regarder l’origine de la baisse de l’Ebe.

1 J'aime

Sur 2019 il y a +36k de sous-traitance (et le CA reste le même) et ils ont une dette ‹ ‹ irrécouvrable › › de 15K.
Voilà en grande partie l’explication je pense car les autres charges restent les mêmes à peu de choses près.
Tu parles des investissements qu’ils ont besoin chaque année pour tourner à intégrer ou ceux à venir pour renouveler éventuellement le parc machines?
Les ressources tiennent la route à vérifier lors de la rencontre.
Le développement est certain…

1 J'aime

Si tu as de la sous-traitance c’est peut-être parce que le personnel est difficile à trouver…
Je parle de tous les investissements oui. Car si tu mets 40ke par an, il faut bien les financer

Même au prix de vente de 1M tu trouves que c’est une belle affaire?
Le prix de vente a été calculé par leur expert comptable mais il le calcule avec une approche patrimoniale et une approche par le rendement…
Sur les 286k de salaires/primes /charges des dirigeants il retraite 202k…et donne donc avec ça un résultat net à 260k et plus 57 sur 2019… :roll_eyes:
Idem sur 2019 l’EBE passe de 72k à 275k…
Il calcule en retraitant énormément de choses (annulation des éléments à caractère exceptionnel, correction des rémunérations, comptabilisation du crédit bail en ventilant les annuités en charge financières et amortissements, correction des loyers, corrections des dotations aux amortissements)…
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais en gros ils pensent que le futur repreneur ne vas pas se payer et/ou remplacer les dirigeants qui partent en retraite, qu’il ne va pas investir dans l’entreprise…

Merci de me donner vos avis et voir comment vous aborderiez la chose avec eux mais pour moi 1M c’est trop cher j’arrive à 800k en fourchette haute.
J’oubliais, l’expert comptable arrive lui à une estimation haute de 1070k et une basse de 1052k, 18k d’écart…

1 J'aime

C’est à toi de faire les retraitements qui te semblent justifiés, pas au comptable et surtout pas celui du cédant …
Par contre, tu peux t’appuyer sur ces retraitements pour argumenter qu’ils ne sont pas réalistes afin de redescendre le prix vers ton estimation.

1 J'aime

On est bien d’accord que je ne vais pas m’appuyer sur ce que le comptable du cédant fait.
Je vais utiliser leur calcul pour la capitalisation selon l’EBE mais en calculant l’EBE moyen avec mes retraitements : EBE moyen (retraité) x 3.75 - dettes + tréso excédentaire

1 J'aime

Bonjour Jon,
D’où sors-tu ce multiple de 3,75 ?