Y a t-il un avantage à se mettre à plusieurs pour une reprise d'entreprise

On aimerait bien travailler avec plus de monde, mais on na déjà du mal à suivre avec les membres du coaching. A terme, nous mettrons en place de plus vastes équipes, mais là, on tire un peu la langue. :stuck_out_tongue:

4 J'aimes

Hello,
En dehors de l’aspect administratif et actionnariat parts, majoritaire, minoritaire, minorité de blocage, etc… ce qu’Orlane a très bien résumé, je t’invite à te demander pour quelle raisons souhaites tu des associés ?

Pour moi il y a 4 types de personnes :

  • connecteurs (une sorte d’huggy les bons tuyaux, qui va parler de ton entreprise comme personne…)
  • moteurs (sont des gens qui savent comment gérer une affaire)
  • créateurs (celui qui a 1 000 idées parfois très bonne à la seconde, mais qui aura du mal a passer à l’action seul ou qui se lassera vite)
  • les fondamentaux (sont un peu des 3)

je développerais plus en profondeur dans un prochain poste, mais cela permets de te poser la question sur ce que tu es et de te demander ce que sont tes potentiels associés… ?

il est bon d’être complémentaire et de réfléchir à ce que chacun attends de chacun, de créer une sorte de d’accord et engagement pour chacun (pas pour une question légale, simplement pour une base de travail…).

Et chacun peut se projeter dans un an, vous regarder l’année écoulée et vous venez de passer la meilleure année de collaboration, tout a fonctionné comme sur des roulettes, et chacun la décrit… qu’attendais tu des tes associés, qu’attendent-il de toi? ça permet beaucoup moins de désagrément, il faut rester flexible, les besoins de chacun peuvent changer au fil de l’eau mais au moins tu vois direct si les attentes de chacun correspondent à vos réalité perso.

et écouter ce que tu sait :slight_smile:

6 J'aimes

Aucun soucis Sébastien, je me doute que beaucoup de personnes ont envie d’avancer avec toi.
En attendant tout ça je vais continuer à me former et à chercher.
De toute manière en cette période de confinement pas le choix que de patienter :wink:

En tout cas merci pour le forum c’est top :+1:

Excellente journée

2 J'aimes

Merci pour ta contribution Romain.

Je sais que ça ne peut être que mieux et je suis persuadé de l’intérêt du cerveau collectif mais pour l’instant je n’en cherche pas forcément…
Je me dis pourquoi ne pas s’associer éventuellement avec une personne qui est déjà dans l’entreprise…? Cette personne s’occuperait de l’opérationnelle et moi de la stratégie.

A voir comment les choses évoluent dans les semaines/mois qui arrivent.

Bonne journée

2 J'aimes

Salut Sebastien,

Si tu n’a jamais repris de boite seul, c’est donc mieux selon toi de toujours reprendre a plusieurs et jamais seule?
quel est selon toi a l’inverse l’intérêt de reprendre une boite seule ,si tu en vois
ou conseil tu de faire comme toi toujours a plusieurs
Tu est majoritaire dans tes 10 boites
Merci pour ta réponse
Anthony

Salut Anthony,

Je suis associé dans 8 sur 10. Mais à partir d’aujourd’hui, je fais toujours avec d’autres, je trouve que ça n’a que des avantages.

Je ne vois pas d’avantage à faire seul… et tant que j’ai un bon niveau de contrôle, peu importe le %, pas besoin d’être majoritaire.

Excellente journée.
Seb

1 J'aime

Salut Sébastien,
Oui je pense aussi qu’ ont est plus crédible à plusieurs
Concernant les 30% de fonds propres et assurances cautions pro tu a du
Avoir aussi ce refrein avec tes associés avec les banquiers Français
Tu va faire une vidéo YouTube sur les solutions Emprunts obligataires apparemment et autres solutions de montages
À bientôt
Bon week-end
Anthony

Jamais. Mon discours à la banque est le suivant, minute 1 : pas d’apport, pas de caution. Quelles sont les solutions ? :smiley:

Sinon, NEXT banque… ^^

4 J'aimes

Ah oui !
A langlo-saxon efficient

Je te disais concernant les solutions
50% emprunt obligataire
30% credit vendeur
20% earn out
Peu être

1 J'aime

La seule question importante c’est
Est ce qu une majorité de plate-forme ou de courtier chargé des emprunts obligataires proposent comme celle que ta en partenaire des emprunts privés sans conditions d’avoir des apports en fonds propres personnels.
Finkey ma imposé cela

Pas les miens, aucune garantie perso ni apport. Sinon, je ne travaillerais pas avec… je ne déroge pas à mes règles. :rofl:

6 J'aimes

Les questions suivantes sont surtout dans le cas où l’on a pas la compétence du domaine d’activité repris, mais peuvent s’appliquées de façon plus générale aussi:

  • Lorsque l’on s’associe, comment sont définies les tâches de chacun des associés dans le fonctionnement de la société ? (mise en place et suivi stratégique, suivi opérationnel,…)
    En gros qui fait quoi, à quelles conditions, quelle implication peu-t-on exiger d’un partenaire minoritaire ( 5-10%) dans le fonctionnement du business surtout s’il est compétent dans le domaine d’activité.
  • Après la reprise, quelles solutions a-t-on si au final le partenaire ne fait pas le job que l’on attendait de lui ?
  • Lors des discutions préliminaires, faut-il faire signer une clause particulière (« non concurrence » ?) au futur associé afin qu’il ne nous la fasse pas à l’envers ? (étant compétent dans le domaine repris il pourrait faire le deal seul une fois le nom de la boîte obtenu)
4 J'aimes