Reprise par Sébastien et son équipe

Bonjour,

Avons nous des exemples de reprises effectuées par Sébastien et son équipe ? Histoire de voir concrétement les résultats que ça peut donner.

Merci.

5 J'aimes

J’aimerais également voir les résultats.
Durant des semaines maintenant, j’ai parlé à beaucoup de personnes (Des contacts perso dans une banque, des personnes dans le milieu du reprenariat) et ils sont sûrs qu’il n’est pas possible de reprendre avec 0…
« Faut pas rêver » voilà la réponse que j’ai obtenu à chaque fois, mais vraiment à chaque fois !!
Aucun avis est publié sur le net par rapport aux résultats et la méthode, et cela me met encore plus le doute malheureusement…

J’aimerai vraiment y croire et tenter l’aventure, j’en ai vraiment envie !!

J’ai besoin de voir des résultats concrets pour avant de me lancer, avoir des avis, ect…

3 J'aimes

Je crois qu’il va donner un exemple, dans son live de demain, de la reprise qu’il a closé semaine passée. Je crois.

2 J'aimes

Merci pour l’info Alexandre. Ma question portée plutôt sur des reprises déjà effectuées pour voir l’évolution et ceci avec le nom de la boite et sa localisation pour étudier par nous-mêmes. Après tout, on est là pour parler business et le business c’est les résultats. Comme quand on achète une boite, on demande les bilans :slight_smile:

3 J'aimes

Arrêtez d’attendre des preuves ou des résultats. Prenez les numéros de téléphone de toutes les entreprises et banques autour de chez vous (il y en a quelques unes vous allez voir), appelez et faites ce qu’il faut pour mener à bien votre projet. Si vous écoutez toutes les personnes qui vous disent que ce n’est pas possible, alors oui ce ne sera pas possible. Par contre si vous enfoncez les portes, les choses vont changer. Assurez-vous d’obtenir le bon rapport entre le prix d’achat et le cash-flow généré par la société : c’est la clé qui vous permettra de parvenir au résultat que vous souhaitez

4 J'aimes

JulienDeSousa,

Je suis épaté de lire ta réponse car c’est une question tout à fait légitime comme n’importe quel achat. Est ce que tu achèterais une voiture sans l’essayer ou un service sans te renseigner sur sa qualité ?

Je te fais une réponse dans la même logique que la tienne : Tu es un voleur, prouves moi le contraire… Ta réponse s’appelle renverser la charge de la preuve. C’est au vendeur de démontrer et pas au potentiel client.

Par ailleurs, merci de ne pas préjuger des actions que nous aurions pu réaliser, tu n’en sais rien de ce que les gens ont déjà fait.

Evitons les réactions de « fan attitude », on est ici pour discuter de business sérieux et pas de vendeurs de rêves (enfin je l’espère…).

2 J'aimes

Ce forum est un lieu d’échange sur la pratique de la reprise d’entreprise, pas un service après-vente (ou avant-vente dans ce cas précis).

Je ne fais pas partie de l’équipe de Sébastien, je n’ai acheté aucun de ses produits, je ne suis pas dans la « fan attitude ».

Et surtout je ne préjuge de rien, j’apportais une réponse à une problématique qu’une personne du forum rencontre: on lui dit que ce n’est pas possible, et je lui propose de ne pas s’arrêter à ce qu’on lui dit.

Tout le monde aimerait avoir des certitudes, la vie serait plus simple. Le discours de vérité c’est que vous pouvez attendre un moment avant d’avoir des certitudes. Si vous avez l’âme d’un entrepreneur, il faut observer, se faire sa propre opinion et saisir les opportunités. Mais peut-être que vous n’en êtes pas encore là effectivement, alors dans ce cas je vous prie de m’excuser

6 J'aimes

Merci à toi Julien !

Julien,

Il ne s’agit pas d’avoir des excuses ou des certitudes mais de demander des précisions. Comme je te disais, quand on achéte un produit, il est absolument normal de se renseigner sur ce produit. Pour se faire son opinion, il faut un minimum de matière, d’exemple, etc… et pas juste des discours. D’où ma question du départ.

Quand à mon âme d’entrepreneur, je te laisse à tes jugements. Je ne vais pas me justifier ou polémiquer sur cette personnification du débat.

Fin du débat pour moi, j’ai ma réponse :slight_smile:

Bonjour à tous,

Tout d’abord désolé d’être actuellement moins présents, le business étant reparti on est un peu moins disponibles.

Sebastien a répondu, dans son live d’hier à vos interrogations :

(je crois que c’est à partir de 4 minutes qu’il répond à cette question).

L’idée c’est surtout de vos donner les armes pour arriver à faire vos propres deals. C’est pourquoi on vous fait parts de nos expériences et que pour ma part je donne pas mal de conseils juridiques.

N’oubliez pas que l’on doit aussi conserver la confidentialité des données notamment par rapport au(x) cédants avec qui nous avons signés des NDA/acte de cession avec clause de confidentialité.

Bonne journée à tous,

7 J'aimes

C’est comme dans l’immobilier. Si tu demandes aux banquiers et agents immo si on peut investir avec 0 apport, tout le monde te dira non. En pratique certains y arrivent. Il n’y a pas de règles.

La question n’est pas de savoir si c’est vrai ou pas. C’est probablement une vérité, surement pas une généralité. La question est de savoir si toi tu peux y parvenir.

5 J'aimes

La question n’est pas si on peut investir pour 0 € car oui je viens de le faire mais plutôt quelles sont les éléments et facteurs qui permettent de ne pas mettre d’argent perso.

4 J'aimes

Bonjour à tous.

Là encore, la discussion dérape et ne s’intéresse pas au fond du problème.

Il faut au préalable se poser la question de l’objectif de la reprise.

Il peut y avoir deux objectifs :

Faire du profit à court terme.

Faire du profit à moyen et long terme.

Etudions d’abord la possibilité de faire du profit à court terme.

Pour cela il faut trouver une entreprise qui a du cash, ou peut s’en fabriquer par exemple en gelant pour un certain temps le paiement des tiers et la chose faite laisser l’entreprise tomber en faillite car le cash pris ne permettra pas à l’entreprise de survivre. Il faut oublier cette possibilité, car elle mène tout droit à l’abus de bien social. En effet le seul moyen de s’approprier ce cash est de le distribuer en dividendes, ou en salaire si on travail dans l’entreprise, ce qu’on n’est pas censé faire. Tout autre moyen est illégal. Si la distribution est la cause de la faillite, les tiers auront beau jeu de vous attaquer pour faute grave de gestion et de vous demander le remboursement de leurs ardoises sauf si vous êtes vous-même insolvable mais dans ce cas vous ne trouverez pas d’entreprise à reprendre.

Une autre possibilité est de désosser l’entreprise si elle a des biens immobiliers par exemple, mais à mon avis ce n’est pas l’objectif de ce forum.

Donc exit la solution du profit à court terme.

Le second cas n’est pas facile à réaliser non plus bien qu’en théorie possible.

Beaucoup d’entreprises fermes sans successeur et la manière classique de le faire est de se mettre en faillite, car fermer autrement coûte très cher. Donc beaucoup d’entrepreneurs préféreront céder leur entreprise même pour 0 euros afin d’éviter la faillite source de travail et de désagréments.

Il existe donc beaucoup d’entreprises dans ce cas-là en France, il y a l’embarras du choix.

Mais le problème est de permettre de dégager à moyen et long terme une rentabilité suffisante.

L’entrepreneur qui a des difficultés de cession, a en général une entreprise qui lui permets de vivre confortablement mais sans plus en général. En effet si l’entreprise est bien rentable au-delà de son salaire, il va trouver un repreneur dans son cercle de connaissances : salariés, famille, fournisseurs, clients etc… J’en connais quelque chose ayant vainement essayé de me séparer de points de vente faiblement rentables d’une entreprise dont j’étais PDG. Personne n’était intéressé ne pouvant pas prouver une rentabilité suffisante. Le vrai problème est donc là. Je ne pense pas que des entreprises rentables au-delà du salaire du dirigeant ait des difficultés à trouver repreneur. Donc toutes les 60000 entreprises qui ferment chaque année le font par manque de rentabilité suffisante pour compenser la perte du patron connaissant bien l’entreprise. C’est bien sûr une généralité, il existe des cas particuliers mais ils sont rares et il faut les trouver.

Une deuxième difficulté même si on trouve la perle rare, est de trouver un dirigeant compétent et honnête. Des gens compétents et honnête existent. Le problème compte tenu de leur rareté relative est qu’ils sont déjà pris. En trouver un va donc également être très difficile. Quand on demande aux recruteurs le poste le plus difficile à pourvoir, ils répondent : responsable de centre de profits.

C’est pourquoi ayant moi-même été gérants de plusieurs SARL, PDG de société, actionnaire d’une franchise, gérant fondateur d’une centrale d’achats société à capital variable, et également simple salarié, je pense que pour reprendre une entreprise il faut pouvoir lui apporter un plus, soit en y travaillant et en y apportant son expertise, soit en apportant des projets nouveaux. Si on reprend il faut apporter un plus et en général préférablement une connaissance du métier de l’entreprise. En faire un business général et prendre des entreprises de façon régulière, je n’y crois pas. Mais c’est mon opinion et j’ai essayé de la justifier. Je décris mon point de vue et une autre personne dans une autre situation en aura un autre.

De toute façon, il existe dans tous les forums et toutes les formations, à boire et à manger. Il y a de bonnes choses et d’autres qu’il faut prendre avec toutes les précautions nécessaires et les adapter à son contexte.

JJ

1 J'aime

A mon avis la seule possibilité intéressante est de reprendre une entreprise à bonne rentabilité hors salaire du cessionnaire et comme l’explique Sébastien de payer le cessionnaire avec du cash récupérer sans argent personnel ni caution : si cela est possible. Et là, je reconnais n’avoir pas très bien compris les mécanismes juridiques et financiers qui permettent de le faire. Je suppose que ceci est démontré dans ses formations payantes.

JJ

2 J'aimes

Bonjour @LAUJJL,
Les mécanismes ? Tu les trouveras dans les videos sur YT
Dans tous les cas, ton analyse est pertinente. Quels sont tes projets à venir ?
Jean-Marc

1 J'aime

Mon projet est de reprendre une entreprise dans un secteur que je connais et à qui j’apporte un plus. Mais ce plus ne peut être apporté que dans des types d’entreprise très précis. Déjà une bonne rentabilité au départ plus d’autres caractéristiques. J’ai de plus les capitaux personnels requis. Rechercher à reprendre une entreprise sans argent ni caution, restreindrais considérablement les opportunités et rendrait la recherche sans doute infructueuse. L’actuel propriétaire ne serait pas forcément proche de la retraite. De plus ne pas apporter d’argent ni de caution, fait porter le risque de l’opération sur des tiers, le vendeur et les banquiers qui demanderont des contreparties. Pour moi reprendre sans risquer de l’argent personnel n’a pas d’intérêt et compromettra l’opération. Mais c’est mon cas. Mais il n’y a que des cas particuliers. Ne pas mettre d’argent personnel procède d’une certaine stratégie avec ses avantages et ses inconvénients. La solution miracle n’existe pas.

1 J'aime

Il reste un autre cas de figure. Je ne crois pas à la possibilité d’effectuer une opération rentable surtout sans expérience et sans argent. Par contre il n’est pas très difficile de trouver une entreprise à reprendre pour quelqu’un sans mettre de l’argent personnel. Le seul problème est qu’à la fin de l’année, il n’y aura pas d’argent à distribuer et il aura travailler pour rien. Mais pas vraiment pour rien, il aura appris beaucoup entre temps. Et pourra peut être trouver plus tard de meilleurs opportunités compte tenu de l’expérience acquise. Vu de ce point de vue, les perspectives changent. On finit tous entre 6 planches ou une urne et qui ne tente rien n’a rien.

JJ

2 J'aimes