Reprise d'une SAS après Décès

Bonjour à tous,

J’ai une question un peu délicate. Il y a une opportunité qui s’est offerte à moi concernant la reprise d’une entreprise de Transport & Logistique. La seule difficulté est que le cédant est décédé et je n’ai aucune base sur laquelle m’appuyer pour faire cette reprise.

Je n’ai pas de prix de vente et surtout je ne sais pas vers qui me retourner pour faire cette affaire.

Avez-vous déjà eu ce cas de figure ? Comment procède t-on ?

Merci.

Mickael

1 J'aime

Bonjour Mickael,

Tu avais eu des contacts avant le décès ?
A priori ses héritiers sont devenus propriétaires donc sa femme et/ou ses enfants.

Pour le délai entre le décès et la prise de contact, c’est délicat. Trop rapide ca fait charognard, trop lent la boîte risque perdre des clients, des contrats …

Pour le prix, c’est à toi de faire une proposition sur base des bilans en appliquant une décote car tu ne pourras pas avoir d’accompagnement ce qui induit une perte de clients potentiels.

Bonne soirée
Matthieu

3 J'aime

Bonjour @MatthieuK

Merci de ta réponse. Non je n’en ai pas eu le temps. Mon entourage sait que je veux reprendre une entreprise, ils ont donc pensé à moi (un membre de la famille travaillant dans la société).

La dirigeant est décédé il y a une semaine, a ton avis je dois attendre quelques semaines avant de me manifester ?

Je me doute bien que les héritiers sont devenus proprio, cependant les enfants n’en veulent pas.

Merci pour le conseil sur le prix. Je prend note.

Mickael

C’est bien que ce soit un salarié de l’entreprise qui t’ai contacté, ça donne un point d’appui auprès de la famille mais aussi des équipes si tu arrives à la reprendre.

Pour le délai, je n’en ai aucune idée car je n’ai jamais eu à gérer cela. Je dirais +/- 1 semaine après l’enterrement.

Il va falloir traiter les émotions de manière très délicate car tu peux avoir plusieurs réactions vives, du genre :

  • ton prix est « trop bas » pour toute une vie de travail et ils prennent ça pour une insulte
  • tout va être géré par l’avocat et donc tout ce qu’il dira sera parole d’évangile
  • pas le temps de gérer ce dossier là maintenant (alors que c’est urgent étant donné que l’emploi des salariés en dépend)

Bref ce n’est pas la situation idéale mais tu peux avoir une carte à jouer.

Tiens nous au courant

4 J'aime

Bonjour,

Je rejoins Matthieu.

J’ai eu le cas, difficile à gérer entre les héritiers qui voient la « poule aux oeufs d’or » et qui considèrent cela comme un héritage qui doit être payé (même si l’entreprise ne vaut rien), l’attachement à la boite qui fait partie de la famille dans certains cas si ça fait de longue date qu’il était patron (les enfants ont joué dans les bureaux, etc…), les intermédiaires dans lesquels les héritiers ont confiance et qui cassent le deal (avocat, comptable, etc…).

En fait, on n’est plus dans un contexte business mais de sentiments, c’est délicat. Pour ma part, j’ai abandonné.

Après tu as la chance d’'avoir un contact en interne, donc why not ? Je pense qu’il faudra juste avoir un discours de continuité de l’héritage, du savoir faire, etc… Par exemple, ne dis pas d’entrer que tu vas changer le nom de la boite (ce n’est peut être pas ton intention, c’est juste pour l’exemple).

3 J'aime

Merci @MatthieuK pour la réponse.

Je vais prendre ce dossier en main dès la fin de l’enterrement.

Je vous tiens au courant.

Hello @gimx,

C’est intéressant d’avoir ton retour d’expérience. J’étais effectivement perdu sur l’aspect « par ou commencer ».

C’est dommage que tu aies abandonné, cela ne devait pas être simple à gérer.

Oui, ne t’inquiètes pas le changement de nom n’est pas prévu.

Salut,
J’ai eu la chance d’avoir le témoignage d’un repreneur dans pareil circonstances mais plus longtemps après le décès. Les héritiers avaient dans son cas plus pour préoccupations de pérenniser la société, de maintenir cet héritage.
Tant que tu n’auras pas parlé avec eux toutes les hypothèses sont possibles quant à leur posture.

Personnellement j’adresserai mes condoléances, en disant que sur le peu de temps d’échange avec lui a propos de la transmission j’ai apprécié tel ou tel aspect de la personne. Ils peuvent aussi voir en toi une piste de solution quand ils seront émotionnellement disposés.

2 J'aime

Salut @Yohann_ROBERT,

Merci pour ton retour d’expérience.
Un peu d’empathie ne peut qu’aider à avoir une bonne posture.

Bonjour Mickael
Pourrais-tu nous tenir au courant de la situation quand elle aura avancé stp.
Je pense que ça pourrait aider beaucoup de personnes ici, surtout que ce sont des cas que l’on ne voit pas au préalable.

Bon courage en tout cas !

1 J'aime

Bonjour Michael,
Je suis aussi en recherche dans ce domaine car je suis gérant/fondateur d’une EURL de transport routier des marchandises basée entre Bayonne et Orthez en plus des 20 ans d’expérience. Pour moi les questions que je me pose sont :

  • Est-ce que t’as la Capacité professionnelle de transport ? Elle est exigée par la DREAL pour que tu puisses gérer la boîte. Tu peux toujours la obtenir, mais ça peut prendre des mois voire des années si tu travailles au côté
  • Ensuite si tu veux embaucher une personne expérimenté sache que y’a pas beaucoup sur le marché et faut prévoir au moins 3000 € net/mois. Surtout vas pas sur le bon coin à perdre ton temps avec des propositions des locations de capacité pour 800 balles par mois
  • comme c’est une SAS il faut savoir quelle est ça taille. Peut-être il avait déjà un directeur en place ?
  • Normalement dans le transport on parle suivant des millions , donc fais attention si les héritiers ne sont pas dans l’opérationnel ils seront perdus en panique et conseillées par les avocats de la boîte. Très probablement qu’ils vendent à un concurrent, ou grand groupe entre autres

De toute façon essaye de savoir plus au plus vite possible et si tu peux nous donner plus d’informations sera bénéfique pour toute la communauté

Au plaisir de pouvoir aider et bon courage,
Kancho

PS: J’espère qu’il y’a plus des personnes dans ce domaine pour pouvoir échanger