Reprise d'une entreprise dans la production industrielle alimentaire

Bonjour,
Je suis étudiant en Master droit des affaires.
Je souhaite reprendre une entreprise dans le secteur de la production industrielle alimentaire.

Cela est-il possible ? Comment et avec quels moyens ?

Merci pour vos retours.

Bonjour Murat,

Oui c’est possible. Sébastien l’explique très bien dans ses vidéos de formation.

J’ai une question sur le secteur d’activité. Y a-t-il une raison particulière pour laquelle tu t’intéresses à celui-là en particulier ?
J’ai eu l’occasion d’étudier plusieurs entreprises dans ce domaine et les marges sont assez faibles et les investissements en machine importants en général.

Je ne veux surtout pas décourager car il doit y avoir de bonnes entreprises mais je cherche à en savoir plus.

Bonne journée
Matthieu

Bonjour,
Merci pour votre retours.

En effet, mes parents sont spécialisés dans la boulangerie de ce faite il est très facile pour moi de créer du contenu nouveau, ce que j’ai fait d’ailleurs.
Un produits qui n’existe pas sur le marché même si celui ci correspond à la culture française.
Mon entourage ainsi que des personnes que je connais pas à qui j’ai demandé leurs avis, je n’ai eu que de bon retour.

Mais pour ne pas risquer le projet, je me suis dit qu’acheter une société qui a déjà des clients et des produits qui fonctionnent serait plus bénéfiques.

Cordialement.

1 J'aime

Je comprends mieux l’intérêt pour le domaine.

Je ne sais pas si reprendre une entreprise dans le domaine est le moyen le plus simple d’arriver à vos fins.
Pourquoi ne pas breveter (si cela se fait, je n’en ai aucune idée) le produit et trouver un fabricant, tester pour voir si la clientèle répond présente ou non ? Si cela fonctionne et que vous voulez contrôler toute la production dans ce cas reprendre une entreprise a du sens.

J’avais étudié une entreprise qui créé des recettes, les faits fabriquer et s’occupe de la commercialisation auprès de la grande distribution. Eux faisait une bonne marge

Monsieur,

Je vous remercie encore une fois pour votre retours.

En effet, je n’avais pas songé à cette idée de faire fabriquer le produit et de le commercialiser avant de racheter une entreprise et comme vous l’avez si bien dit dans votre post précédent renouveler probablement les machines pour la production, qui représente un coût assez élevé.

Je vais m’informer sur la possibilité de ce procédée.

Cordialement.

1 J'aime

Bonjour Murat,
Avoir d’aller plus loin, je prendrai la problématique sous un autre angle, car :
Savoir faire c’est bien, faire savoir c’est mieux ou pour résumer avoir le meilleur produit du monde, mais ne pas être en capacité de vendre ce dernier n’a aucun intérêt excepté se faire plaisir et surtout aucune réalité économique. Ce qui engendrera inévitablement de la frustration et de la déception.

Avant de « perdre » un temps précieux dans l’étude du prix de machines et de la fabrication, il serait peut-être préférable de faire au préalable l’étude de marché complète (liste non exhaustive) :

  • Qui seront les clients du produits (boulangers, gms, grossistes, distributeurs…)
  • Comment sera vendu le produit (force commerciale)
  • Comment serait distribué le produit (achat véhicules réfrigérés ou location)
  • Taille du marché et sectorisation de ce dernier
  • Marché local, départemental, régional, France entière
  • Protection de la recette (je ne sais pas si il existe un dépôt de brevet dans l’alimentaire)
  • Faire des simulations de prix de vente / quantités afin de faire des projections de CA potentiels
  • Faire grosso modo un calcul de prix de revient et de marge

Si ces questions et peut-être d’autres qui viendraient n’amènent pas majoritairement de réponses positives, il n’y a même pas besoin d’aller plus loin dans l’étude des machines et de tout ce qui va autour.
Si ces questions amènent majoritairement des réponses positives, alors pourquoi pas ne pas aller plus loin dans l’étude sur l’investissement des diverses machines qui permettra de mieux affiner le prix de revient et de fait le calcul de marge.

Une autre solution pour lancer le projet serait peut-être de faire le distinguo entre la partie production et la partie distribution.
Votre recette pourrait peut-être être fabriquée par une société spécialisée dans un premier temps, ce qui vous éviterait toute la partie investissements lourds dans du matériel.
Ainsi, vous pourriez commercialiser votre produit et voir dans un second temp s’il est rentable d’internaliser la production.

En allant plus loin, la distribution pourrait elle aussi être sous-traitée pour encore réduire les investissements et viabiliser le projet avant de lancer une autre machine et des lourds investissements.

La limite a tout ça reste la rentabilité car plus il y a d’intervenants et plus la marge s’affaiblie puisqu’il faut rémunérer tout ce petit monde qui ne travaille pas pour la gloire.

Mais pour vous aider dans votre réflexion sur la partie sous-traitance, j’avais un ami fournisseur qui était dans le complément alimentaire (donc pas tout à fait comme vous car ce n’est pas du frais) :

  • Il achetait en marque blanche à un laboratoire les produits de son catalogue qu’il faisait sticker à son logo et sa marque
  • Les produits étaient stockés et expédiés par un logisticien aux différents magasins
    La seule chose qu’il avait donc réellement à gérer était la partie commerciale et les commandes pour rester en contact des clients qui ne savaient qu’il travaillait ainsi.
    Il était très heureux ainsi et ne voyait surtout pas s’embêter avec la partie production, stockage et expédition qui sont des métiers à part entière.
    Sa structure ne coutait au final que très peu d’argent puisqu’il n’avait besoin que d’une bureau (chez lui), d’une voiture, d’un téléphone portable et d’un ordinateur. Ce qui ne l’empêchait pas de vendre ses produits dans la France entière.

Bonne chance dans votre réflexion, en espérant que vous pourrez aller au bout de votre idée

3 J'aime

Bonjour,

Je ne sais pas comment vous remercier pour votre commentaire très complet et réaliste.

Je vais faire un retour dès que je peux puis je détient les réponses à vos questions.

Bonjour,
Je souhaite vendre mon entreprise agroalimentaire.je fabrique des produits pour les épiceries fines.
Si cela vous intéresse, mon numéro est
06 60 04 29 42

Je me suis trompée dans mon numéro 06 60 04 29 41

Bonjour Mirabelle,

Est ce que tu peux créer un sujet sur ton offre avec un peu plus de précisions : localisation, chiffres, etc… ?

Merci :slightly_smiling_face: