Reprise d'entreprise à 1euro symbolique + PROJET

Bonjour, je suis un étudiant en dernière année de licence en science pour l’ingénieur et j’aimerais savoir si certains parmi vous ont déjà réalisé la reprise d’une société en difficulté pour l’euro symbolique ? Si oui comment ça se passe exactement ?

J’ai pour projet de créer une société de holding en Algérie grâce à une subvention de l’Etat Algérien à hauteur d’ 1 million d’euros à taux 0 et remboursable après 10 années d’activité . Je compte racheter des sociétés en difficultés pour 1 euro symbolique et délocalisé les productions en Algérie afin d’augmenter les marges.

Cordialement, Mehdi

Bonjour
Euh comment dire bravo l’éthique
Argent de l’état, achat 1€ en France et délocalisation de la production en algérie.
Excuse moi mais la c’est un peu fort quand même
Fini déjà tes études et apprend le monde de l’entreprise avant, voila mon seul conseil.

3 J'aime

Bonjour Medhi,
Il serait étonnant que l’Algerie puisse financer 1M€ sans garantie, surtout s’il y a une notion d’entreprise étrangère dans le projet, qui plus est, en lien avec … la France.

Je verrais plutôt un montage local d’une holding pour reprendre une entreprise algérienne. Et là, cela serait déjà un début, avec une garantie locale (l’entreprise qui est reprise).
Il y a forcément des obligations dans ce genre de financement par l’Etat, et si l’activité ne correspond pas, on peut se douter que cela serait catastrophique pour vous (sanctions pénales ? Obligation de rembourser, etc …).

Il faut avant tout bien connaître les conditions d’utilisation de ce financement, les garanties, et donc aussi les secteurs possibles.

J’imagine que l’agriculture est un secteur qui doit être soutenu pour continuer son développement. Il y a probablement des axes de développement sur les fruits, par exemple, ou encore les produits transformés (confitures, et que sais-je encore).

Dans un 2eme temps, une reprise à l’international est une excellente idée pour étendre l’activité.

Partir tout de suite sur une délocalisation, ç’est peut-être s’attirer les soucis des collectivités territoriales, et des différents organismes en France qui veulent protéger les outils de travail.

L’industrie qui est encore existante en France est probablement celle qui performe (donc avec des ventes régulières basées sur la grande consommation, par exemple), ou parfois de petites sociétés qui détiennent encore un savoir-faire. Reprendre une entreprise française et dire 6 mois ou 1 après, « bon, les gars, on délocalise la prod » … Ça froisse les esprits …
Certains le font vers le Portugal ou d’autres pays européens. Le coût de la main d’oeuvre dans certains pays européens est largement moins élevé qu’en France, mais encore faut-il garantir la formation et l’encadrement local pour garantir une qualité de produit.

Avis personnel …

Cordialement,
Pierre

A noter que la délocalisation géographique n’a d’intérêt que s’il y a une économie d’échelle suffisamment importante, et si le marché n’est pas non plus trop concentré (sinon dépendance d’un seul pays, bof).

Pour quelles raisons il y a donc des relocalisations en France ? (Certes, ça doit pas être énorme non plus).