Reprendre en étant jeune

Bonjour à tous, je suis tombé sur ce « concept » de reprenariat complètement par hasard,
et avant de me plonger complètement dans le sujet j’aimerai savoir si ayant 22 ans et pas énormement d’experience professionel il était concevable de se lancer dans le milieu.
Actuellement je travail dans l’immobilier, j’ai fais beaucoup de restaurations, et de petits boulots.
Je suis toujours à la recherche de nouvelles opportunitées et de connaissances, mais j’ai pas vraiment envie d’approfondir le sujet à fond pour au final me prendre un stop c’est pourquoi j’aimerai savoir si des personnes jeunes pouvaient me faire part de leurs expérience
Merci beaucoup d’avance

1 J'aime

Bonjour,

Je ne suis pas « jeune » donc je n’ai pas de conseils à donner par rapport à l’âge.

Par contre, avec l’expérience, je peux te conseiller de ne pas te comparer aux autres. Eux ne sont pas toi. Ecouter d’autres expériences, oui. Mais ne pas en faire un argument qui va peser dans la balance.

Autre point, si tu ne t’engages pas sur le chemin, tu ne sauras jamais ce qu’il y a au bout. Il peut être sans issue… Ou pas. Ne pas se faire de film à l’avance sinon tu ne feras jamais rien si tu n’essayes pas.

La seule question est : veux tu vraiment prendre le chemin ou pas ? Si c’est le cas, vas y et tu verras bien où il mène.

Et même si il ne te mène pas à être repreneur, peut-être qu’il fallait quand même le prendre pour aller vers autre chose ou que les connaissances acquises te serviront plus tard :slightly_smiling_face:

Pire que de se « planter », ce sont les regrets de ne pas avoir essayé :wink:

4 J'aime

Merci beaucoup pour tes réponses effectivement si je tentes rien j’aurai pas de résultats…

Bonjour Greg,

Je ne pense pas que l’âge soit un problème si tu es capable de répondre aux questions :

  • Qu’est-ce que tu peux apporter à l’entreprise : argent, compétences, réseau … ?
  • Pourquoi veux-tu reprendre une / des entreprise(s) ?

Dans le pourquoi, oublie l’aspect « Je veux gagner de l’argent » car entre le temps où tu cherches une entreprise, que tu la négocies, la reprends, augmente sa profitabilité et la revende, il y aura eu pas mal de temps passé.

J’espère que cela t’aidera

Matthieu

1 J'aime

Bonjour Matthieu, merci pour vos réponses et conseils.
Merci de ne pas me briser mes « rêves » comme beaucoup de personnes étrangère à ce domaine l’auraient fait, cela me motive !!
Bonne journée à bientôt

1 J'aime

En plus des bons conseil de Matthieu, j’ajoute : identifie les motivations du cédant. En fait, soit comme un vendeur, tu cernes le besoin et tu vends dans ce sens. Mais pas en racontant des bêtises pour aller dans son sens. Le but est de créer une relation de confiance.

Ou alors ça peut être sur le plan personnel. Si le cédant par exemple est fan de tennis et que tu y joues, tu peux utiliser ça aussi.

Pour l’anecdote, j’ai connu une personne qui a repris une activité grâce à… La clarinette… En fait le cédant avait fait son beurre comme on dit et il ne rêvait que d’une chose, se consacrer à la clarinette.

Et coup de bol, la personne en question en jouait très bien. Et plus tard, ils ont gardé un bon rapport, le cédant lui a dit qu’il a conclu l’affaire grâce à cette passion commune, le feeling est passé grâce à ça.

Comme quoi que parfois, c’est très c*n comment les choses se jouent :grinning:

2 J'aime

De rien

Pour la partie compétence, j’ai déjà eu un Zoom avec un membre du forum qui avait 19 ans si je me souviens bien.
Il me disait qu’il n’avait pas de compétences particulières.
Après 30 minutes, je lui en ai trouvé 6 ou 7 facilement exploitables pour ses recherches de cibles et qui du coup crédibilisent aussi son envie.

En France, les gens ont tendance à minimiser leur savoir et à ne pas parler d’argent.

Le reprenariat s’inscrit à l’opposé de cela.

Donc mon conseil est : ne néglige aucunes compétences, aucunes expériences professionnelles ou liées à une association dont tu as été membre …

Matthieu

4 J'aime

Je pense que nous sommes beaucoup dans ce cas là « pas de compétences particulières » j’ai fait tellement de métier divers et variés que je ne me considère sans compétences particulières et du coup cela amène à => je ne sais pas vers quelle genre d’entreprise reprise me diriger

Bonjour Ice,

Je trouve que c’est génial d’avoir fait plusieurs métiers car tu as des connaissance dans plusieurs métiers.

Admettons que tu ai travaillé pour une entreprise d’entretien d’espaces verts, tu en sais assez pour crédbiliser ton envie de reprendre une entreprise du secteur car tu as vécu de l’intérieur la chose.

Ainsi de suite pour chacun des métiers exercés.

Moi j’ai un passé pro dans l’informatique et je dis que toutes les entreprises en ont besoin et si nécessaire, je trouverai un associé compétent dans le domaine très spécifique.

Bonne journée
Matthieu

1 J'aime

Je vois où tu veux en venir Matthieu.
Les espaces verts c’est justement un métier que j’ai exercé, du coup je vois pour aller aussi vers le viticole arboriculture…
Ça laisse un large choix je pense

Etudie bien ton coup pour les affaires viticoles. Le vin est en déconsommation et les habitudes de consommation changent. Il y a moyen de s’en sortir mais il faut bien étudier le marché. Il faut aussi que tu portes attention sur la valorisation du stock faite par le cédant.

Même pour le domaine du champagne?

Ça va pour ce produit. C’est ce que je te disais, il y a moyen de tourner à condition de bien se renseigner sur le marché.