Rémunération lors d'une reprise

Bonjour Sébastien,

dans un de tes live tu as dit que tu t’assurais toujours de 2 choses lorsque tu reprenais une entreprise.
La 1ère tu te rémunères à l’achat lors du deal, par le biais du retraitement comptable? Utilises-tu toujours le même mécanisme pour définir la somme, exemple un % du CA ou de la trésorerie?
La 2è tu te rémunères chaque année, par le biais des dividendes je suppose? Pareil dans ce cas utilises-tu toujours le même mécanisme pour définir la somme?

Merci pour tes réponses

Bonne journée

Jonathan

6 J'aimes

Bonjour Jonathan,

Je me rémunère de 3 manières :

  • A la signature, avec un dividende exceptionnel. Ca dépend de la taille de la boite et de la tréso disponible. Le but est évidemment de ne pas la mettre en danger…

  • Avec des Management fees. Entre 5 et 10K par mois, selon la taille de la boite aussi, et de sa rentabilité.

  • Avec les dividendes. Là ça dépend des années, et des objectifs d’investissements pour l’année suivante.

Excellente journée.
Seb

8 J'aimes

Bonjour Sébastien,

Concernant le point de la rémunération.
Lorsqu’il s’agit d’une entreprise en difficulté, tu préconises dans ton livre de ne pas se verser de salaire dans un 1er temps, et de n’utiliser les dividendes que si la société refait des bénéfices.
Sauf à ce que la trésorerie puisse rapidement redevenir positive (si le salaire du dirigeant est trop important par ex), j’ai du mal à imaginer de quelle manière il est possible de se rémunérer rapidement, et tout au moins pas avant des mois…
ou alors c’est le jeu de la sélection de l’entreprise en difficulté à l’entrée selon ses chiffres ?
En te remerciant pour ta réponse,

1 J'aime

Bonjour Fabienne,

Même dans une entreprise en difficulté, tu peux te rémunérer dès le début, avec une partie du salaire du cédant, par exemple, via une convention de management fees. Et derrière, grâce aux économies que tu fais réaliser à l’entreprise en mettant en place les actions d’ingénierie financière.

Mais ça dépend effectivement de l’entreprise et donc de la sélection en amont. Toutes ne permettent pas le même niveau de rémunération. Mais avec des entreprises qui réalisent entre 1 et 5M de CA annuel, même en difficulté, toujours moyen de trouver des sous pour se payer. Sans abuser, mais c’est un vrai travail de les redresser, donc normal de se payer correctement.

Même si bien sûr, les vrais sous se font à la revente.

Parfois, j’accepte de ne pas pouvoir être rémunéré à court terme si sur le moyen-terme, j’espère une belle remontée.

3 J'aimes

Bonjour Fabienne,

Je rejoins Sébastien quand à la taille de l’entreprise que tu vises. Si elle est trop petite tu n’as pas de marge de manœuvre pour te rémunérer. Tu risques de galérer, de devoir tout faire toi même et de ne pas y trouver ton compte (financier) sans garantie que tu puisses la rendre rentable

Dans ce cas il est d’autant plus urgent que très tu solutionnes instantanément les causes de la difficulté:
Chiffre d’Affaires
Marges
Dettes
Dépenses excessives
Défaillance de clients (défaut de paiement)
Un salarié parti avec la clientèle
Etc.

1 J'aime

Je suppose que tous ces dividendes et/ou management fees te sont versés via ta holiding.

Du coup après comment fais-tu pour te les verser à toi-même (en nom propre)? Dans ce cas à quel niveau es-tu taxé? Et les impôts?

Ma situation n’est pas véritablement la plus fréquente, car je vis à l’étranger. Donc j’ai un avantage fiscal.

Sur les Holdings, je conseille de passer des frais, autant que possible légalement. Derrière, bien sûr, sur ce que tu te verses en salaire et/ou dividende, il y a de l’impôt à payer. C’est le jeu comme on dit. :slight_smile:

Mais payer beaucoup d’impôts veut dire qu’on gagne beaucoup d’argent, donc pas forcément une mauvaise nouvelle… et il existe bien sûr des moyens d’optimisations arrivés à de très hauts revenus. Les avocats fiscalistes sont là pour ça. :smiley:

2 J'aimes

Merci pour ton retour Sébastien.

Perso je n’ai aucun problème à devoir payer beaucoup d’impôts. J’aimerais même bien en payer le plus possible et avoir à gérer des problèmes de riches :rofl:

3 J'aimes