Remontée de trésorerie et closing

Bonjour,

Dans le cas d’un montage remontée de trésorerie + crédit vendeur. Faut-il expliquer au cédant que nous allons reprendre sa boite avec la trésorerie pour faciliter le closing ?

Bonsoir Delya,
Je pense que ça dépend de la relation que tu as avec le/la cédant(e), mai à première vue je te dirais qu’il vaut mieux éviter de lui expliquer cela. Tu ne sais pas comment il/elle va réagir, ou mettre fin aux négociations car il/elle en concura que tu n’as pas de fonds et veut utiliser l’argent de sa boîte pour le/la payer

2 J'aimes

@Eddi
Je suis de ton avis. Mais je pense à la partie closing ou il faudra soit faire un crédit relais ou bien demander un délai avant le versement (pour réaliser la remontée de tréso et les virements).
Dans le cas du délai, il faut donner une bonne explication pour convaincre le cédant de nous vendre la boite et de récupérer l’argent que quelques jours après.

@Delya
Il me semble que cela prend 3 à 6 semaines pour faire une remontée de dividendes. Si la remontée de dividendes suffit pour payer le cédant, tu as juste besoin de trouver une excuse crédible pour faire patienter le cédant. Mais si tu as besoin d’un LBO pour régler le cédant, tu peux demander un crédit-relais auprès de la banque du cédant ou autre

Tu peux aussi utiliser une partie de la dette de l’entreprise. Exemple :
1 entreprise a 1,4M€ de treso, et 1M€ de dettes financières. Donc elle a 400k de treso nette. En général, les 1M€ de dette financière, c’est pas une dette qui est dûe immédiatement. Donc on peut en utiliser une partie pour payer le cédant. Pour savoir combien, il faut calculer le BFR à 3, 6 ou 9 mois. Imaginons que le BFR à 6 mois est de 600k, ça veut dire que qu’il y a 400k + 400k de treso mobilisable pour le deal

3 J'aimes

Bonjour,

Pour information, une remontée de dividendes peut se faire très rapidement (juste après la reprise). Il suffit d’une décision des associés pour distribuer des dividendes et bien évidemment un résultat ou des réserves distribuables !

Donc il faut négocier un délai de quelques jours pour organiser les flux financier.

2 J'aimes

Sauf que tu ne peux etre propriétaire de l’entreprise sans la payer donc il faut un credit relais

1 J'aime

Si, justement !

Le transfert de la propriété des titres à lieu au moment de la signature de l’acte de cession et non du paiement effectif des titres. Bien evidemment il faut que l’acte de cession prévoit que le paiement se fasse dans un délai déterminé et non le jour de la signature.

Donc il est tout à fait possible de faire une distribution de dividende pour financer l’acquisition de la cible si l’acte de cession stipule que le paiement intervient par exemple 10 jours après signature.

Il faut bien séparer l’acte et les paiements qui peuvent heureusement se faire à des dates différentes.

1 J'aime

Par expérience mes 3 acquisitions, les avocats n’ont jamais voulu de décalage il a fallut déposer sur un compte le montant des rachats et ensuite nous avons été propriétaire comme avec les notaires mais pourquoi pas

Les conseils coté vendeur veulent que l’argent soit sur un compte séquestre ou un chèque de banque lors de la signature de l’acte. Mais rien n’interdit un décalage entre la signature et le paiement, c’est simplement de la négociation. Cela revient tout simplement à un crédit vendeur sur du très court terme.