Objection apport personnel

Bonjour à toutes et à tous et un grand merci à Seb pour avoir créé cette communauté !

Je me présente, Clément, j’ai 27 ans et je souhaite reprendre une entreprise de construction dans ma région.

J’ai été mis en contact avec plusieurs entreprises, souvent par le biais de courtiers (les ratios EBE prix de vente étaient convenables) et on me pose souvent la question « quel sera le montant de votre apport personnel? ».

Beaucoup d’offres de courtiers fixent un montant d’apport personnel minimum pour accéder au dossier. Je n’ai malheureusement absolument aucun fond disponible, et je compte utiliser l’effet de levier à 100% (bancaire essentiellement) et éventuellement compléter le reste avec du crédit vendeur.

Que répondre à ces objections ? (- ne vous en faites pas, vous aurez le cash nécessaire au moment du closing)?.

Pourquoi les courtiers et vendeurs exigent à tout prix cet apport? Est-ce lié à la volonté d’obtention d’une preuve d’investissement personnel dans la boîte ?

Merci camarades repreneurs !

Clement

5 J'aimes

Bonsoir Clément,

Pour ma part, je pense qu’un apport personnel les rassure. Ils veulent éviter de rentrer dans une négociation qui n’aboutira pas pour leur client, sachant qu’ils ne connaissent pas bien les LBO alors qu’il est tout à fait possible de financer à 100%.

Lorsqu’on me pose cette question, je réponds que nous étudions plusieurs possibilités de financement, et que nous ne pouvons pas répondre à cette question tant que nous n’avons pas accès aux trois derniers bilans. Une fois que tu récupères les docs, vois avec la banque ce qui est possible de faire.

De mon expérience, à chaque fois qu’il y avait un intermédiaire : broker, conseil, etc…, le deal est tombé à l’eau. L’intermédiaire en question a SYSTEMATIQUEMENT lavé le cerveau du vendeur.

Depuis, je ne passe plus par aucun broker. Je privilégie de passer directement par le vendeur.

Julien

8 J'aimes

Entièrement d’accord avec toi, tjs passer en directe

1 J'aime

Sebastien a dit récemment dans une de ces vidéos qu’il répondait ainsi : il mettra ce qui est nécessaire (0€ selon sa méthode).

5 J'aimes

Je rebondis sur le post de julienC. Et confirme - de par mon expérience - son propos sur les brokers. Je n’ai connu qu’une seule expérience où le broker s’est révélé un vrai facilitateur.
En général, ils sont là pour faire planter l’affaire. Ni plus ni moins.
Il serait intéressant de développer ici une méthode pour le gérer au mieux (si c’est possible?).

4 J'aimes

Même expérience que toi… ils rendent tout compliqué et plantent les deals…

Au fur et à mesure, je ferai une liste des bons brokers, ceux qui m’ont vraiment aidé. Ils ne sont pas nombreux, mais ils existent. :smiley:

6 J'aimes

Bonjour, est-ce que ,contacter ces intermédiaires en leur expliquant ,que le montage financier (CV,ect sans trop rentrer dans les détails) qu’on veut mettre en place pour la reprise est également dans leurs intérêts, en proposant de payer tout ou partie de leurs commissions lors de la reprise de l’entreprise.
Principe du success fee qu’on utilise pour les comptables et avocats.

2 J'aimes

Bonjour Tahar. En général, ils sont payés par le vendeur, mais il est possible de leur confier un mandat de recherche, bien sûr, et dans ce cas, ils travaillent pour toi. Mais pas beaucoup d’expériences de bons brokers, donc j’hésiterais à le faire…

2 J'aimes

Merci Sébastien,comme tu dis à utiliser avec des pincettes…

2 J'aimes

Bonjour
Effectivement c’est exact ce sont de vrai catastrophe ces intermediaires brokers, de plus ils ne connaissent rien à la finance et au montage financier, ils sont à fuir
Ce sont de pseudo commerciaux rien de plus et inutile voire au contraire à cause d’eux que ça foire avec un double discours qui trouble la relation qui au départ est bien partie
Moi même j’ai eu à faire à eux, ils ont tous les 3 brokers fait planter 3 bonnes affaires
Dont une à 5 millions d’euros de CA dans le bâtiment 50 salariés et un carnet de commande de plus de 1 ans
Salutations
Anthony

3 J'aimes

Bonjour Sébastien, bonjour à tous,

Est ce que tu classes les associations type CRA ou le réseau entreprendre comme des brokers… ?
J’ai cru comprendre que ses associations d’anciens patrons accompagnaient des créateurs ou repreneurs et que la seul rétribution financière était constituée par une cotisation.

Merci de ton retour

Bonjour
Ces pseudos BROKERS ou asso méfie toi, ce sont des obsédés des fonds propres et des prêts bancaires
Il font tout pour planter les choses
et te diront que aucun cédants te vendra sans fonds propres, cela a été mon expérience avec ces asso
Mieux vaux éviter leur tutel freinant et voire même bloquant
Prospecte seule ou en groupe mais avec eux c’est la CATA ils sont bon pour faire planter tes projets là plupart du temps
Enfin ça reste que mon expérience personnelle
À toi de voire mais pas espérer grand chose
Tony

Bonjour Philippe,

Je ne les ai jamais pratiqué, donc je ne saurais trop te dire… Peut-être que d’autres ici ont des expériences avec eux…

Ceux que je ne classe pas vraiment comme des brokers, ce sont les CCI, car s’ils font le premier contact, ensuite, ils n’interviennent plus du tout et tu parles directement au chef d’entreprise.

4 J'aimes

Bonjour à tous,

Merci pour vos retours, du coup je vous ferai un retour d’expérience dans quelques semaines.
J’ai identifié 3 entreprises au CRA et validé mon inscription contre une cotisation de 800 € et un conseillé régional m’a contacté le jour même pour une des entreprises installée dans sa région.
Il me confirme que l’accompagnement n’est pas payant mais effectué par des anciens dirigeant à la retraite souhaitant conserver une activité intellectuelle…
La suite au prochain numéro…

6 J'aimes