Nombre de parts dans un holding

Bonjour le groupe !!!
Je suis en études de reprenariat sur une entreprise
J’ai créé ma holding.
Mon comptable me préconise de ne mettre que 25% dans le holding et le reste des parts à mon nom propre afin d’abaisser le taux d’imposition sur les bénéfices.
Merci de vos retours et conseils
Cordialement
Vincent

2 J'aimes

L’intérêt de passer par une holding, c’est que le jour où il y a un problème tu es protégé. La holding fait office de bouclier (ou de fusible) entre toi et la cible.

2 J'aimes

En clair si la boite se plante tu ne risque rien de tes biens personnels or si tu as 75% des parts on pourra venir t’embêter sur cela.

3 J'aimes

D’accord avec Chris et Benjamin.
Si la société n’a aucun risque, pourquoi pas. Mais personne n’attendait le COVID et pourtant des sociétés sans aucun risque licencient à tour de bras…
Attention donc.

1 J'aime

Bonjour Chris
merci de ton retour.
J avais bien compris le principe
Mais l’on comptable me dit de faire comme ça pour payer moins d’impôts
C’est ça que je n’arrive pas a comprendre
D’un côté on me dit 100% dans la holding
Et là on me dit que 25 pour cent ??

1 J'aime

Merci Benjamin.
Or pour l’imposition il paraît que c’est avantageux.

Bonsoir Fixou,
Merci de ta réponse.
Je vais voir ça avec mon comptable

Bonne question.
Les dividendes d’une SAS sont taxés à 30% (12,8 % d’impôt sur le revenu et 17,2 % de prélèvements sociaux).

Or, en tant que personne physique tu peux être dispensé (après demande auprès des impôts) du prélèvement de 12,8%, si ton revenu fiscal est inférieur à 50 000 €

Donc + de risque si actions détenues en direct mais moins d’impôts.

Ensuite selon que tu te rémunères en salaire+dividendes ton comptable va calculer la répartition de l’un et des autres pour qu’en fonction de ta tranche d’imposition sur les revenus tu obtiennes l’ajustement le plus avantageux.

2 J'aimes

Si on considère que ta holding est une SAS (les règles sont différentes en fonctions du type de société).

Il n’y a pas de règles à proprement parler parce que le principe de la SAS est que tu peux justement organiser les règles comme tu veux en fonction de la rédaction des statuts et/ou d’un pacte d’associés. Tu peux très bien détenir personnellement 1% des actions et décider de te distribuer 100% des bénéfices ou 95% des actions et décider de te distribuer 1% des bénéfices.

A partir de là, tu peux décider de verser ce que tu veux à titre personnel ou à la holding mais le schéma sera toujours le même.

D’abord la société est taxé sur son bénéfices (imposition à 15%, 28% et/ou 33% en fonction du résultat) et ensuite la distribution de dividendes est taxée:

  • Si tu veux toucher les dividendes en ta qualité de personne physique: 1) Flat tax de 30%, ou 2) Imposition sur le revenu après abattement de 40% (intéressant si tu n’as pas d’autres revenus car tu paieras uniquement 17,2% de charges sociales)

  • Si tu veux que ta holding touche les dividendes au titre du régime mère-fille: quasi franchise d’imposition ici où la holding sera taxée uniquement sur 5% du total des bénéfices. Exemple: si 100 de bénéfices de la fille, l’imposition du dividende se fera uniquement sur 5 des bénéfices.

Il faut simplement que ta holding détienne 5% de la société fille dans tous les cas pour bénéficier du régime mère-fille

5 J'aimes

Erreur de frappe: il faut que la holding détienne 95% de la société fille pour que le régime holding s’applique

Merci Fixou mais il y a une confusion. C’est bien 5% de détention par la holding (voir article 145 du Code Général des Impôts). Et il y a une seconde condition que je n’avais pas évoquée parce qu’elle tombait sous le sens pour moi mais peut-être pas pour tout le monde: les deux sociétés mère-fille doivent être à l’IS.

2 J'aimes
  • Le régime mère-fille impacte l’imposition des dividendes versés par la fille à la holding. La holding doit détenir au moins 5% des titres de la fille pour avoir une taxation réduite à 5%.
  • Le régime d’intégration fiscale s’applique sur le résultat au niveau du groupe. Ce régime permet d’éviter une double imposition et de compenser des pertes sur certaines filiales. Le régime d’intégration fiscale n’est possible que lorsque la holding détient au moins 95% des parts des filiales.
2 J'aimes

Merci!!!
Je vais mettre ça en place.

Il ne me reste plus qu’à trouver un comptable
Qui parle le même langage !!
Je suis dans le 91
Si il y a des candidats !!!

Ah ok, merci. Mea culpa, je n’ai encore jamais eu de holding.
J’ai effectivement confondu avec la notion d’intégration fiscale