Levée d'obligations, pour qui, pourquoi et comment?

Bonjour à tous,

Peut-on utiliser des obligations convertibles ou non a des fins de financement de reprise? Au moins pour compléter le CV. Je lis souvent @Sebastien qui parle de cette option, pas forcément en ces termes, certes… Mais je dois en avoir le cœur net!

Je m’explique:
Je suis en contact dans un réseau pro avec 2 gars qui ont monté une plateforme d’investissement sans réel plancher (min ridicule), lesquel sont intéressés par mon projet de reprise (je suis en cours sur 2 possibles deals, en attente de RdV), en revanche le « 0 » de ma poche semble d’ores et déjà hors de portée (si vous ne les connaissez pas, en Catalogne, ils ont la dent dure! :sweat_smile: ).

L’idée est précisément d’utiliser ce levier; les « micro-investissements » explosent et les banques elles redeviennent frileuses… Je vois dans les obligations la possibilité d’offrir une garantie plus rassurante à un ou plusieurs investisseurs.

Avec quel type de professionnel dois-je en débattre de cela sur ma zone?
Avocat (quel genre)? Fiscaliste? Expert-comptable?
Est-ce que je prends mes rêves pour des réalités? :roll_eyes:

Merci de votre aide et conseils.
@+ :wink:

1 J'aime

Bonjour Macabbe (plutôt étrange de dire ça à voix haute :sweat_smile:)

On peut effectivement utiliser des obligations convertibles pour financer la reprise, que ce soit à 100% ou pour partie seulement. Il faut simplement que la cible ou holding de reprise puisse supporter la charge de cette dette en fonction des conditions proposées.

Si tes contacts ne sont pas ouverts au 0 argent perso, il faut voir du côté d’autres sociétés ou alors trouver une autre technique de financement.

Pour débattre du sujet, tu peux voir ton expert-comptable ou un avocat spécialisé dans les opérations de M&A, voir même d’autres plateformes de micro-financement.

2 J'aimes

Bonjour Julien,

C’est un peu le but… :rofl: :sweat_smile: :innocent:

Bon super, je vais devoir creuser un peu de ce côté alors! Merci
Quand tu parles de « supporter » la charge, tu fais référence à caution, garantie, capital?

Ça ne m’étonne guère… Dès que certains ne connaissent pas la formule… Tout ce qui est nouveau effraie! De toute manière je commence à peine à râtisser! The show must go on!

Super c’est ce que je pensais à la base. Bon ici ce sera avocat car les experts-comptable ça ne court pas les rues…

Merci!

1 J'aime

Non je fais référence au remboursement de la dette que tu contractes pour financer la reprise. Que ce soit un crédit vendeur ou un prêt bancaire, tu dois utiliser une partie du résultat pour rembourser le cédant ou la banque le cas échéant.
Exemple: si tu as 200k de résultat chaque année, tu ne peux pas rembourser 210k pour le crédit vendeur ou l’emprunt. Tu ne peux pas utiliser les 200k non plus, il te faut un ratio qui te permette d’être en sécurité.

1 J'aime

Ça Tombe sous le sens bien sûr!
Mais c’est bon à savoir afin de monter le plan de « vente » du projet!
Merci pour tes conseils @JulienDeSousa
Au plaisir :metal:

2 J'aimes

Bonjour @Macabbe,

par curiosité, quel est le fin mot de l’histoire ?

As-tu réussi à reprendre l’entreprise ? quid des obligations convertibles ?