Les directives a donner au comptable lors de l'etude de l'entreprise cible

Bonjour à tous.

Le comptable à le pouvoir avec les chiffres de créer de la richesse ou des pertes, suivent comment il présente les chiffres. Tout cela reste une notion de subjectif.

Je me demande si on doit donner comme conduite à tenir au comptable lors de l’étude, d’être plus neutre dans ses calculs par respect du cèdent et avoir une bonne relation entre les deux partis.
Ou bien de lui demander de diriger les chiffres sur de la perte à fin de pouvoir négocier sur la valeur d’achat de la cible.

Cela se fait il? Comment faites vous?

3 J'aimes

Bonjour Damien,

En première analyse, je lui demande juste de regarder si rien ne lui saute aux yeux, irrégularités, comptabilité un peu trop créative, etc.

Juste pour vérifier si la valorisation est OK.

Ensuite, après la LOI, pendant la phase d’audit, il va beaucoup plus loin et épluche notamment le grand livre. Mais en règle générale, il n’y a pas de gros loups cachés… les cédants et leurs conseils savent très bien qu’il y a de grandes chances que cela ressorte pendant les audits. Et si ce n’est pas le cas pour une raison ou une autre, la GAP est également là pour nous protéger.

Excellent week-end.
Sebastien

8 J'aimes