J' ai déjà ma société et souhaite faire du ROLL UP!

Bonjour à tous, Guillaume 31 ans de ROUEN, j’ ai crée ma société de rénovation en bâtiment ( Electricité générale et aménagement intérieur il y a 5 ans dont 3 en autoentreprise.

J’ ai 1 salarié (mon père) et tout se passe très bien. Nous sommes à 200 000 € de CA/an.
J’ ai suivi la formation en ligne de Sébastien en décembre et suis en mode sourcing pour des rachats de concurrents (entreprise de peinture, maçonnerie, menuiserie…)
J’ hésite encore à trouver les moyens de faire le prochain coaching.
Dans l’ immédiat je continue le sourcing.
A +
Guillaume

11 J'aimes

Bonjour Guillaume et bienvenue ici !

Tu as totalement raison, le roll-up est un outil magnifique de croissance rapide dans ce secteur très fragmenté. Je te recommande juste de le faire sur ta région, et de ne pas rechercher en plus une croissance territoriale. Tu pourra le faire plus tard. :slight_smile:

Tiens-nous au courant !

Excellente journée.

Sébastien

8 J'aimes

Bonjour @Sebastien,

LE ROLL UP c’est acheter des entreprises qui font la même choses que notre entreprise N°1 comme de la maçonnerie, sur un autre secteur ?

Ou c’est acheté une entreprise de charpente puis de couverture pour pouvoir placer nos 3 sociétés sur le même chantier, et sur le même secteur que la boite N°1 ?

Merci beaucoup pour ton futur retour, et merci pour tout ton partage.

Nicolas

Bonsoir Nicolas,

Ca peut être les 2. On peut soit reprendre des concurrents directs soit des entreprises complémentaires. Voire faire les 2 en même temps.

L’objectif étant de prendre le contrôle (à notre « petit » niveau) d’un marché sur un secteur géographique. Particulièrement efficace pour les marchés atomisés entre de nombreux petits acteurs.

A terme, cela nous permet de préparer un exit intéressant en rentrant dans le viseur des grands groupes.

Le BTP est assez génial pour ça car on peut le faire de multiples fois, il existe énormément de petits acteurs sur tous les secteurs géographiques.

Excellente soirée.
Sébastien

6 J'aimes

Merci Sébastien pour ton retour.

1 J'aime

bonjour @Sebastien
je te suis depuis un petit moment , et je dois dire que je suis réfractaire au coaching en ligne mais par contre toi tu avances des cas pratiques et tu utilises des techniques connues et vérifiables
ça fait toute la différence!!!
je dirige une société de fabrication de literie qui existe depuis 50 ans et j’ai du mal à commercialiser sous ma marque face aux mastodontes du secteur.
je suis en nego de rachat de la structure depuis deux ans mais la société ne dégage assez de résultat pour amortir un crédit banque ou vendeur , je cherche à faire un roll up car la region est très fermée aux entrants
je me pose la question de me servir du PGE pour acheter le fond de commerce d’un concurrent ou monter 2 ou 3 magasins sous ma marque (j’en ai déjà 2) pour étouffer la concurrence=possible ou pas?
par la suite je compte sortir du management opérationnel pour me focaliser sur le reprenariat ayant un parcours plutôt atypique
bon weekend et bon confinement à tous

2 J'aimes

Bonjour Rémi et bienvenue ici !

Merci pour le compliment, ça me fait plaisir. :slight_smile:

Tu auras sûrement un coup à jouer dans les mois/années à venir, car je pense que le « Made in France » va avoir beaucoup d’aides…

En ce qui concerne ta question, effectivement, ce que tu écris fait sens. Je ne savais pas du tout que le marché de la literie était fragmenté, mais s’il l’est et que le PGE te donne la latitude de racheter certains de tes concurrents, ça me semble une très bonne idée. Tente tout de même de passer un maximum de crédit-vendeur quand c’est possible…

Derrière, une fois sorti de l’opérationnel, tu pourras continuer cette croissance externe et à terme, ce sont les grands groupes qui te feront les yeux doux… Dès lors que tu deviens un gros acteur régional, tu deviens très sexy pour les groupes nationaux et internationaux qui veulent s’implanter.

Donc, très bonne idée à mon avis.

Excellent week-end.
Sébastien

1 J'aime

merci sebastien et continue comme ça , je continue à te suivre

1 J'aime

Bonjour Sébastien
C’est une très bonne analyse.
Je suis actuellement sur cette réflexion
J’ai une entreprise de serrurerie metallerie.

Bonsoir,
sur un autre post j’avais proposer l’idée que si une entreprise que l’on reprenait n’avait pas demandé De PGE, on pourrait l’utiliser pour financer l’entreprise.
Mais Orlane m’avait fait comprendre que c’était « border line » .
Jean Marc

Effectivement le PGE pour financer la croissance ou le rachat peut etre tres compliqué surtout que c’est la banque qui est garante de la bonne utilisation du credit. En as de soucis de remboursement a garantie BPI peut ne pas s’appliquer et la banque se retourne contre le gerant donc grande prudence. Je dis pas qu’il ne faut pas le faire mais il faut etre sur de son coup

2 J'aimes