EBE définition concrète

Bonjour à tous.

Je lance ce sujet car partout sur le forum on parle d’EBE.

Ne connaissant pas l’EBE, j’ai décidé d’aller en voir sa définition.
Donc :

EBE = Excédent Brut d’Exploitation

Ok parfait.
Jusque là rien de bien compliqué.

Seulement voilà, il existe 3 forme d’EBE :

EBE à partir du CA = CA - Achats consommés - consommation en provenance de tiers + subvention d’exploitation - charges de personnel - impôts et taxes

EBE à partir de la valeur ajoutée = valeur ajoutée + subventions d’exploitation - impôts taxes et versements assimilés - charges de personnel

Et

EBE à partir du résultat net comptable = Résultat net + charges financières - produits financiers + charges exceptionnelles - produits exceptionnels + dotation aux amortissements et aux provisions - reprises sur amortissement et provisions - autres produits de gestion courante + autres charges de gestion courante

(source : https://www.compta-facile.com/ebe-excedent-brut-exploitation-definition-calcul-interet/ )

Bon…
Déjà là ça se complique.
Je ne suis pas comptable mais curieux et fouineur donc pour la compréhension des 3 définitions pas de problèmes je me suis débrouillé et j’ai vérifié avec mon comptable.

Cependant, ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi on parle tout le temps d’EBE sans pour autant définir (ou préciser) de quel EBE on parle!!

Donc ma question est la suivante, y a-t-il une règle tacite (que j’ignore) indiquant l’EBE dont on parle ?
Car, selon l’EBE sélectionné, le résultat (et par la même occasion le but visé) n’est pas du tout le même.

En espérant être claire (car j’avoue m’embrouiller un peu dans tout ça :exploding_head: :sweat_smile: :sweat_smile:) et dans l’attente de vos retours.

Bonne journée.

12 J'aimes

Hello Romaric,

C’est le même EBE, il n’y en a qu’un. Mais il y a plusieurs formules pour le calculer. :slight_smile:

Là, tu donnes juste les 3 formules de calcul, mais qui donnent le même résultat.

L’EBE est juste la capacité de l’entreprise à générer du cash. C’est ce qu’il faut garder en tête.

Excellente journée.
Sébastien

10 J'aimes

J’ajouterai que le 1er mode de calcul étant le plus simple, c’est celui ci que nous utilisons instinctivement.

5 J'aimes

Ok super.
Merci pour vos réponses.

:+1: :+1:

1 J'aime

Il y a aussi la notion d’EBE retraité, très utilisée dans les présentations de cessions de commerces comme les cafés, hotels ou restaurants.

Il s’agit principalement de rajouter les charges sociales relatives à la rémunération du dirigeant (travaileur non salarié « TNS ») à l’EBE comptable de l’entreprise .
L’EBE ainsi retraité permet d’avoir vite fait une idée de la capacité de la boite à générer du cash indépendamment du niveau de rémunération choisi par le dirigeant.(En gros avec l’EBE retraité je vais pouvoir me payer mais aussi rembourser un emprunt pour l’acquisition de la boite et on peut penser que les dirigeants se payent plus une fois le prêt remboursé).

On peut aussi retraiter certains choix persos qui ne seraient probablement pas reproduits par un acquéreur, par ex. : si le gérant d’une petite boite dont l’activité ne nécessite pas de déplacements fait porter sur sa boite les charges d’une grosse berline de fonction alors son EBE comptable est plus faible que celui d’une boite comparable.
Son EBE retraité de cette voiture de fonction sera plus important et donnera une meilleure idée du cash généré par la boite sans grosse berline superflue.

J’espère que ça en aidera certains.

2 J'aimes