Acheter, oui ! Et la revente?

Bonjour à tous,

Après avoir suivi les vidéos et lu les livres, Sébastien, je suis convaincu de la mécanique, et on avance ! Cependant une question demeure pour moi.

Si autant d’entreprises à vendre ne trouvent pas de repreneur chaque année, qu’en est-il des entreprises que nous reprenons et que nous voulons revendre ? N’y a-t-il pas un risque, également, de se retrouver sans réussir à les revendre / trouver repreneur ?

Comment abordez-vous cela ?

  • revente simple avec plus-value après avoir développé l’activité simplement ?
  • reprise de tout ou partie des parts par l’un des salariés, avec un montage similaire au notre (0 perso) ?
  • groupement d’entreprise pour revente du groupe ?

Surtout sur la même logique que toi, Sébastien, d’avoir beaucoup d’entreprises, cela reste le point d’interrogation de mon côté : la sortie.
Merci pour vos conseils,
Nicolas

3 J'aimes

Salut Nicolas,

C’est une excellente question et il est normal de se la poser.

L’exit est en effet très importante et nous sommes bien sûr dans le même marché que les autres.

Plusieurs manières d’aborder les choses, à mon avis :

  • Création d’un petit groupe avec un roll-up pour entrer dans le viseur des grands groupes.
  • Tout faire pour devenir inutile à l’activité en étant très bien payé tout de même. Cela permet d’avoir plus de repreneurs possibles, les investisseurs notamment.
  • Préparer un MBO très tôt, car il est important de préparer ses équipes. Et c’est d’autant plus facile quand le point au dessus est validé.
  • Accepter le marché et ne pas chercher à avoir 100% cash.

C’est la manière dont j’aborde l’exit et c’est celle que je recommande.

Et n’hésites pas à m’envoyer un mot si tu souhaites revendre la société de communication. :wink:

Excellente journée.
Sébastien

3 J'aimes

Bonjour,

Je me pose justement la même question que toi.
Je pense qu’en business, il faut toujours penser à la sortie car c’est à la sortie que les bénéfices importants vont être fait (même si c’est à l’achat que potentiellement on a une bonne affaire).
Je suppose que les acheteurs vont utiliser les même mécanismes, c’est à dire le crédit vendeur et autres stratégies pour n’avoir quasiment zéro apports personnels, mais cela doit dépendre de ta stratégie de départ (petit groupe local, LBO, entreprise en difficulté, etc).

2 J'aimes

Merci pour ta réactivité !
Je t’envoie un peu d’infos sur l’agence en MP, c’est quelque chose que l’on envisage dans un futur proche, mais c’est encore un peu tôt :wink:
A très vite,
Excellente journée
Nicolas

2 J'aimes

Sébastien, c’est quoi un MBO???

Google is your friend :wink:
> définition ici <

Management Buy-Out, quand tu revends à tes salariés, souvent le ou les managers.