Achat et revente immédiate

Bonjour,
un ami restaurateur viens de voir sa société liquidée à cause des evenements sanitaires. Recemment, il a eu vent que son restaurant a été proposé à la revente 80% en dessous de son prix réel. Il me demande de le racheter au mandataire un peu plus chère et de le lui revendre quelques mois plus tard. Est ce que je ne risque pas de favoriser un conflit d’intérêt. Et lors de la revente, y aura t il des pénalités fiscales, et risque t il d’etre inquiété.

Merci pour vos conseils

1 J'aime

Bonjour @Laurent_bayard,

En fait, si la société est mise en liquidation, il faut déjà savoir par qui la procédure a été initiée car visiblement ce n’est pas par le propriétaire du restaurant lui-même, donc probablement par l’un de ses créanciers…

Ensuite, si la situation et les dettes sont trop importantes, que le propriétaire actuel ne s’implique pas dans la procédure de liquidation aux côtés du mandataire judiciaire qui a été nommé par le tribunal sur le dossier, alors il risque d’y avoir des poursuites de la part du Procureur de la République pour mettre en cause le dirigeant à titre personnel et ainsi pouvoir recouvrir les créances qui ne l’auraient pas été dans le cadre de la liquidation (en fonction du montant récupéré par le mandataire dans la vente du restaurant et de tout ce qui le compose (matériels, mobiliers, etc).

S’il y a des poursuites engagées contre l’ancien dirigeant, qu’elles débouchent sur une interdiction de gestion, il lui sera alors impossible de procéder au rachat du restaurant ensuite, car il pourrait être interdit de gérer pendant en moyenne 5 à 7 ans.

Donc reprendre le restaurant aujourd’hui à la barre du Tribunal, oui, bonne idée, en montant le prix, non, mauvaise idée pour toi (lui ça l’arrange car ça permettrai au mandataire de régler plus de dettes et lui éviter des poursuites notamment). Quant à l’hypothèse de lui revendre ensuite c’est très incertain.

Espérant avoir apporté une réponse claire.
Nicolas

1 J'aime

merci Nicolas,
en fait c’est le propriétaire qui avait demandé une procédure de sauvegarde en octobre dernier, mais qui n’a pas été poursuivi par le mandataire au bout des 6 premiers mois. Donc la revente peut être

Bonjour Laurent !
Je voudrais déjà vous dire Bravo de soutenir nos confrères restaurateurs, et dans le cas présent votre ami : il aura besoin du soutien de son entourage pour affronter cette épreuve.
En revanche, concernant le « service » qu’il vous a demandé, je vais me permettre d’être plutôt CASH avec vous, si vous me le permettez… si non, ne lisez pas ce qui suit :wink:
Dans la restauration, il y a énormément de choses à regarder / vérifier avant de se lancer. C’est vraiment un métier difficile, de passion, très chronophage, et qui demande de nombreux savoir-faire, savoir-être et connaissances. Alors, je ne connais pas la situation précise de votre ami… Néanmoins, pour être du milieu depuis quelques années maintenant, et pour soutenir depuis bientôt 5 ans ma compagne dans sa reprise d’entreprise HR familiale, je peux vous dire qu’on a des sueurs froides tous les jours ! Et pourtant, on sait ce qu’on fait ^^ Pour tout vous dire, l’entreprise en question est en RJ depuis juillet 2019, et bien que le Covid est passé par là, et que nous n’ayons eu droit à aucune autre aide que le chômage partiel lors du premier confinement, notre situation financière n’a jamais été aussi bonne ! Et notre plan de financement sur 10 ans pour rembourser la dette des parents a été acceptée avec les félicitations du mandataire ! Seulement voilà, nous avons travaillé très (très) dur pour cela ! Nous avons même abandonné des mois de salaires, nous nous sommes beaucoup privés… Mais malheureusement, bon nombre de nos confrères ne sont pas aussi investis que nous, ne se forment pas, ne savent pas maitriser les coûts de leur restaurant, plombent l’exploitation de leur boîte par manque de gestion, par manque d’anticipation, par manque de compétences… et parfois même parce qu’ils « boivent » leur fonds de commerce, ou parce qu’ils se mettent du « Black » de côté… ou encore parce qu’ils ont une politique client inqualifiable… Bref, c’est vraiment un univers complexe, et ce n’est pas pour rien que Sébastien hésite à s’offrir son propre restaurant, et qu’il y a autant de changement de propriétaires… tous les jours…
Maintenant c’est à vous de peser les « pour » et les « contre ». Mais grosso modo, voici ce que disent les textes : « L’auteur de l’offre de reprise d’une entreprise en liquidation judiciaire ne peut être le dirigeant de l’entreprise à reprendre, ni l’un de ses proches. Le non-respect de cette règle peut conduire au prononcé de peines d’amendes ou d’emprisonnements. » Alors bon, déjà se pose la question de votre relation avec votre ami…
Et puis, en toute franchise, soit il n’aura pas fait ce qu’il fallait pour redresser la situation, soit la liquidation judiciaire était à son avantage… et c’est vous qui allez porter les risques inhérents à la reprise de son entreprise, sans aucune garanti qu’il puisse vous la racheter un jour ! Car il faut se demander si la clientèle reviendra ? Si vous souhaitez vraiment vous investir dans une entreprise de restauration, avec tout ce que cela implique… Et puis, il faudra certainement reprendre le personnel aussi ! Alors si vous prévoyez officiellement d’être le gérant, mais que dans les faits c’est votre amis qui gère l’affaire… Bref, pour moi c’est un jeu dangereux… Mais c’est vous qui décidez :wink:
N’hésitez-pas à revenir vers moi si vous voulez d’avantage de retours d’expérience,
Je vous souhaite de très beaux projets à venir :slight_smile:
Cordialement,
Hélène

1 J'aime

Un grand merci pour toutes ces informations; c’est très claire. Je vais réfléchir encore un petit peu.