Valorisation négative

Salut les repreneur.euse.s

Après une séquence d’absence sur le forum pendant laquelle j’ai lancé plutôt une création, j’ai continué à suivre une piste de reprise au long cours.

Il s’agit d’une boutique de vente avec pose et entretien de poêles à bois & granulés.
Marque internationale. Boutique concessionnaire de la marque.
Nouvel emplacement commercial très bien placé, très beau magasin.

Le gérant l’avait repris il y a 6 ans dans une configuration très différente (deux magasins, mauvais emplacements, etc.) et a subi des accidents de gestion et de management qui lui ont couté cher :
-46k€ de RN en 2019 et -130k€ en 2016

Un CA qui s’érode d’année en année 1,045 M€ en 2017 → 740 k€ en 2020

Un RN aussi qui tourne à 2,2x % les deux dernières positives quand il était à 6,42 la belle année de 2017

Du coup il y a des dettes sur le dernier exo 20 (243 k€) :
188 k€ de dettes bancaires (il avait été suivi par ses banques dans les coups dur)
55 k€ de CCA
55 k€ de PGE

48 k€ de liquidités

Au final, avec un EBE de 31 k€ en 2020, j’arrive à une valo négative de -100 k€ à -37 k€ selon le coeff de 3 à 5 fois l’EBE

Le cédant concède que la valorisation n’est pas terrible et que son souhait serait au moins de récupérer ses billes, son CCA. Chose étonnante il me dit avoir mis 150 k€ dans la boite au fil des ans mais il ne reste que 55 k€ de CCA. Peut-être a-t-il du payer aussi de sa poche les annuités d’emprunt de rachat les mauvaises années…

Conclusion : je lui propose un rachat à 1 € ?

3 J'aime

Bonjour

Oui en lui expliquant qu’il va continuer à payer de sa poche sinon

Matthieu

1 J'aime

Il faut également que tu es un plan de redressement. Quel est l’origine de cette faible rentabilité ? Problème de marge, concurrence, … ?
En excluant le CCA et PGE il reste tout de même 188k de dette bancaire, ce qui est un gros morceau. Comment cette dette est-elle structurée ?

salut Chris,
Il reste 110 k€ sur 130 k€ souscrits pour le sauvetage
et 77 k€ de prêt de tréso (à confirmer)

J’observe aussi qu’il se rembourse progressivement son CCA car de 132 k€ en 2017 il est passé à 54 k€ en 2020

C’est vrai que la mule est chargée, genre boulet au pieds pour cette mauvaise année

Il faut regarder l’échéancier de ces deux prêts car on doit être au max de la CAF si ce n’est plus.
Il a récupérer tout ce qu’il a pu de son CCA et maintenant il cherche à refiler la carcasse car difficile d’aller plus loin sans couler la boîte.

salut @Chris
oui la CAF s’est dégradée aussi, elle est passée de 7,28% du CA en 2017 à 3,68 tout en passant en valeur de 75 k€ à 25 k€

La concession porte sur une très belle marque mais qui n’était pas assez positionnée sur un segment en forte croissance (les poeles à granulés) et en étant historiquement sur des segments désormais en forte baisse (les cheminées et les poêles à buches). Or la marque vient de faire des acquisitions pour se repositionner, je vais creuser pour voir si et comment cela va se faire et si on a de l’espoir de revenir dans la course, ou pas.