Formation reprenariat

Salut Sébastien !
J’ai eu Romaric au téléphone et je suis très intéressé par ta formation. Cependant je me pose un peu des questions car je n’ai que 18 ans (1ère année d’école de commerce ) et il me parait compliqué de passer à l’action rapidement…
Mon père et mon grand père sont entrepreneurs donc je baigne dedans depuis petit mais serai-je pour autant crédible aux yeux des cédants ?
Penses-tu qu’il est judicieux de prendre tout de même la formation ?
Qu’en penses-tu ?
Merci !

1 J'aime

Salut Emilien et bienvenue ici ! :slight_smile:

Je ne vais pas te mentir, c’est plus difficile à ton âge, mais ce n’est pas du tout impossible.

C’est donc vraiment comme tu le sens. Il est aussi possible de t’associer pour le côté crédibilité.

Excellente journée.
Sebastien

2 J'aimes

Salut
Oui faut pas trop que tu rêve c’est pas à 18 ans qu’on reprend une entreprise
Pas assez mature attend 10 ans de plus
De toute façons aucun cédant pourra te vendre à cette age
Et c’est pas ton école de commerce qui va changer quelque choses, ni ta famille

1 J'aime

J’ai des contre exemples, donc pas une vérité absolue. Plus difficile mais pas impossible. La clef sera le sourcing et le travail acharné.

2 J'aimes

Salut Sébastien,
Oui je suis d’accord mais beaucoup de jeune pense que c’est si facile, c’est pas la majorité
Extrêmement rare

2 J'aimes

Salut Anthony. Ouais, il ne faut clairement pas penser que c’est facile, à part le canap’, rien ne l’est. :smiley:

Une personne de 18 ans extrêmement motivée et prête à se prendre 200 portes dans le pif sans perdre 1 gramme de motivation a plus de chances de succès qu’une super pro de 40 ans qui fait ça de manière dilettante. En fait, c’est toujours la même chose, la clef est de travailler beaucoup et de pas perdre le cap malgré les nombreux râteaux qu’on ne manque pas de se prendre. :sweat_smile:

5 J'aimes

Salut Emilien,
Vu que ta famille est dans le business, cela te permet de comprendre l’entreprise de l’intérieur. Et c’est un vrai atout.
La formation de Sebastien t’apportera tout ce que tu dois savoir pour opérer en tant que repreneur.
Le seul hic - en effet - sera de convaincre un cédant : il aura de vraies raisons de douter…
Et comme le suggère Sébastien, le mieux consiste à t’associer.
Dans ce cas là, réfléchis bien à ce qui constitue ta plus-value dans une association avec d’autres repreneurs.
Voilà! Je n’aime pas décourager les vocations ;-). Tiens-nous au courant.

6 J'aimes

Oui mais un chef d’entreprise qui vois débarquer un jeune sans aucune expérience dans son entreprise ne lui donne aucune confiance
Surtout s’il connaît strictement rien en finance, c’est pas que lire un bilan en 5 min c’est plus que cela sinon l’expertise comptable avec 8 ans d’études pointus serait pas là
Et c’est coûteux le consulting comptable et financier
Même s’il source 200 boîtes par mois
Et fasse à un ancien ça va pas être facile
Il peu essayer il verra de lui même
Je veux pas le dissuader qu’il essaye mais en France c’est comme ça, des patrons qui ont travaillés toute leur vie durement et un jeune qui débarque et n’a donné aucun effort signer sans aucune réel compétence et gérer des boîtes bien compliquer
Faut savoir être patient oui

Je lui souhaite tout de même bon courage

1 J'aime

Salut Tony
Je ne suis pas complètement d’accord avec toi car oui il est vrai que je suis très jeune pour reprendre une entreprise mais d’autres l’ont fait avant moi donc je ne vois pas pourquoi j’en serai incapable.
De très jeunes personnes ont même créé de magnifiques entreprises. Je suis animé par de réels ambitions et objectifs que j’atteindrai quoi qu’il m’en coûte. J’ai la chance d’avoir été baigné dans un milieu entrepreneurial depuis petit, je ne suis donc pas livré à moi même dans ce projet.
Mais je peux comprendre le fait que tu me mettes en garde et te remercie de ta réponse ! :wink:
Je te souhaite tout le succès du monde !

4 J'aimes

Merci beaucoup pour ta réponse qui me sera sans aucun doute d’une grande aide !
Je vais y réfléchir…

1 J'aime

Je peux comprendre ta réticence Tony puisque ce n’est pas commun…
Cependant, je ne suis pas là sur un coup de tête et je sais exactement ce que je veux. Je ne me vois pas autrement que chef d’entreprise. Je me forme à la finance d’entreprise depuis mes 16 ans, sans compter mon univers familial qui est conscient de mes envies et m’en apprend un peu plus chaque jour. À titre d’exemple, je suis investi sur plusieurs portefeuilles boursier après m’être formé sérieusement sur le sujet. Le travail ne me fait pas peur et est une étape obligatoire ! La finance ne me fait pas peur non plus, il suffit juste de s’y intéresser, d’être assidu et d’être dans une démarche d’apprentissage perpétuelle.
Il est certain que je ne serais pas forcément bien vu par le cédant mais on a rien sans rien !

4 J'aimes

Merci pour ta réponse Sébastien, je vais prendre le temps d’y réfléchir.
En espérant que ta formation soit toujours en ligne si je venais à la prendre plus tard !

Avec plaisir Emilien !

Romaric m’a expliqué votre discussion plus en détails, et tu es dans un cas spécifique. Car la compétence de croissance externe amenée au (très beau) groupe familial peut être un énorme plus. Et côté crédibilité, plus vraiment de souci là…

En tout cas, bravo pour te poser la question, c’est rare à ton âge et ça montre déjà un état d’esprit très prometteur ! :slight_smile:

2 J'aimes

Bonjour,
Effectivement l’age est un frein juste dans les mentalité car je vois bien dans mon entreprise des jeunes de 16-17ans qui ont une maturité incroyable et surtout l’avantage de la jeunesse ne pas avoir encore de barriere de limite. Plus tard pour la majorité des personnes la routine les endorts et leur ambition devient d’attendre la retraite.
Je ne connais pas ton histoire familiale mais si ton père est deja dans le business profite en pour donner de la crédibilité a ton projet comme en t’associant juste pour la reprise et ensuite tu lui rachètes les parts. Cela rassure le vendeur et les partenaires bancaires.
Je trouve ton ambition juste top et puis au final si tu ca ne marche pas tu auras bcp appris pour rebondir encore et encore sur de nouveau projet.
Bonne continuation.
Petite citation que j’adore : Jamais je ne perds soit je gagne soit j’apprends"

6 J'aimes