Financement en laissant des parts sociales au vendeur

Bonjour à tous,

Sébastien j’ai une question par rapport au financement et plus particulièrement le fait de laisser des parts sociales au vendeur. Tu en parles dans la formation gratuite dans la partie financement.

Dans quel cas le proposes-tu? Si le cédant continues à bosser dans l’entreprise ou pas forcément?

Si tu le fais comment cela fonctionne? Comment détermines-tu le % qu’il va garder? Par rapport à un montant estimé qui est nécessaire pour compléter l’enveloppe globale?
Et que vaut 1% de part sociale? Cela correspond à un % du prix de vente ou du CA?

Dans le cas ou il reste actionnaire même minoritaire que mets-tu dans le pacte d’actionnaire? Je suppose qu’il faut mettre qu’on est le décideur principale…

Merci d’avance pour vos retours

Bonne journée

Jonathan

1 J'aime

Bonjour Jonathan,

Je le propose dans 3 cas concrets :

  • Je pense qu’il est indispensable que le cédant reste dans l’entreprise, et motivé.
  • Je trouve que le prix est un peu surévalué mais j’ai quand même envie de le faire et je veux baisser la charge.
  • Si je détermine (ou qu’il me le dit) que le cédant ne recherche pas vraiment un repreneur, mais plutôt un partenaire.

Derrière, 2 façons de le faire :

  • Au niveau de la cible, jusqu’à 5%. Pour conserver le bénéfice de l’intégration fiscale.
  • Si plus de 5%, dans le Holding. Et là, c’est aussi pour le motiver à la croissance future du groupe.

Pas de « bonne » façon de déterminer le pourcentage à lui laisser, c’est vraiment au feeling. Ca dépend de la relation que j’ai avec le cédant… Je n’oublie pas que ça devient un associé, donc il faut que la relation soit excellente et qu’on ait vraiment envie de bosser ensemble.

Actuellement, dans le cadre d’un deal, nous proposons 15%, en sachant que nous sommes prêts à aller plus haut. Le cédant reste le dirigeant et gère la croissance organique et nous gérons la croissance externe.

Pour le pacte d’actionnaire, j’en fais un à chaque fois qu’il y a plusieurs associés. Et je les fait toujours très équilibrés, bons pour eux et bons pour moi. Ca fait toujours l’object d’une négociation et je passe par un avocat. En gros, je veux avoir une dose de contrôle importante sur les dividendes et la revente.

Excellente journée.
Sébastien

6 J'aimes